Championnats du Monde Urban Cycling UCI : trois disciplines cyclistes à l’honneur à Chengdu

nov. 6, 2018, 16:14

La deuxième édition des Championnats du Monde Urban Cycling UCI se déroule cette semaine (7-11 novembre) à Chengdu, en Chine.

Plus de 200 athlètes venant de 37 pays s’affronteront pour les maillots arc-en-ciel dans les compétitions de BMX Freestyle Park, de mountain bike Eliminator et de trial. C’est la deuxième fois que l’Urban Cycling réunit au même moment les Championnats du Monde de ces trois disciplines jeunes et spectaculaires. C’est également la deuxième fois que l’événement a lieu à Chengdu, ville où les athlètes chinois bénéficieront du soutien enthousiaste du nombreux public local.

 

BMX Freestyle Park

Logan Martin (Australie), Champion du Monde UCI, ne défendra pas son maillot arc-en-ciel après s’être blessé pendant un entraînement à Melbourne, un mois seulement avant la compétition. Les médaillés d’argent et de bronze en 2017, Alex Coleborn (GBR) et Colton Walker (USA), seront eux bien présents et viseront la prestation parfaite à Chengdu.

Parmi les autres prétendants à une médaille, on retrouve le Croate Martin Rantes, tout récent vainqueur du général de la Coupe du Monde UCI, le Vénézuélien Daniel Dhers, et les deux hommes qui ont dominé la dernière manche de Coupe du Monde : Jake Wallwork (Australie) et Dennis Enarson (USA). Mais avec autant d’athlètes talentueux, d’autres noms pourraient bien créer la surprise. Il ne faut pas non plus éliminer d’office l’Américain Nick Bruce, troisième au général de la Coupe du Monde UCI malgré une chute lors de la manche de Chengdu.

 

Cette année, Hannah Roberts a eu la mainmise sur la compétition féminine et cherchera à défendre son titre mondial. Blessée à la cheville lors de la dernière manche de Coupe du Monde à Chengdu, l’Américaine a néanmoins pris la deuxième place ainsi que le classement général. Il faudra surveiller l’Allemande Lara Lessman, médaillée d’argent des Mondiaux 2017, médaillée d’or aux Jeux Olympiques de la Jeunesse 2018 et deuxième de la manche de Coupe du Monde la semaine dernière.

 

Mountain bike cross-country Eliminator

Par rapport à l’année dernière, le parcours de un kilomètre tracé autour du parc Xinhua dispose de sections plus techniques ainsi que d’un départ et d’une arrivée modifiés.

 

En 2017, le podium des Mondiaux était composé du Français Titouan Perrin-Ganier, de l’Allemand Simon Gegenheimer et du Français Lorenzo Serres, dans cet ordre. C’est cependant le Néerlandais Jeroen Van Eck qui occupe le fauteuil de leader de la Coupe du Monde Mountain Bike Eliminator UCI powered by citymountainbike.com après six manches sur sept. Cette année, les six manches ont été remportées par six athlètes différents ; tout est donc possible à Chengdu.

 

La Suissesse Kathrin Stirnemann, Championne du Monde UCI en titre, ne défendra pas son maillot arc-en-ciel, et les médaillées d’argent et de bronze l’année dernière, Ella Holmegard (Suède) et Perrine Clauzel (France), pourraient bien en profiter. C’est pourtant la Norvégienne Ingrid Boe Jacobsen qui a dominé la Coupe du Monde UCI cette saison avec trois victoires pour l’instant. L’Ukrainienne Iryna Popova, Championne d’Europe, fait également partie des favorites.

 

Trial

Les trois Champions du Monde Trial UCI dans la catégorie Elite prendront part aux Mondiaux 2018 : l’Espagnol Abel Mustieles (Hommes 20”), le Britannique Jack Carthy (Hommes 26”) et l’Allemande Nina Reichenbach (Femmes).

Cependant, cette année, Mustieles est passé dans la catégorie 26” et a terminé quatrième de la Coupe du Monde Trial UCI, dominée par les athlètes français Nicolas Vallée (1er) et Vincent Hermance (2e). Les trois hommes rejoignent Carthy dans la liste des grands favoris.

 

L’Espagnol Alejandro Montalvo, Champion du Monde UCI Juniors 2017 en 20”, a remporté la Coupe du Monde Elite cette année. A seulement 18 ans, il défendra son titre Juniors, laissant la bataille pour le maillot arc-en-ciel Elite à des athlètes comme son compatriote Ion Areitio, l’Allemand Dominik Oswald et l’Autrichien Thomas Pechhacker.

 

Tous les yeux seront tournés vers l’Allemande Nina Reichenbach dans la compétition féminine de trial : la Championne du Monde UCI en titre et vainqueur de la Coupe du Monde UCI devra faire face aux médaillées d’argent et de bronze de l’année dernière, Irene Caminos (Espagne) et Nadine Kamark (Suède), respectivement troisième et cinquième de la Coupe du Monde cette année. La Française Manon Basseville, deuxième au général de la Coupe du Monde Trial UCI 2018, pourrait également venir déranger l’Allemande, grande favorite.

 

La première épreuve au programme à Chengdu est la compétition de trial par équipes, remportée l’année dernière par la France devant l’Allemagne et la Suisse.