Atherton & Bruni s'adjugent les titres de Descente

sept. 9, 2018, 19:20

Les Championnats du Monde Mountain Bike UCI 2018 présentés par Mercedes-Benz se sont achevés dimanche, à Lenzerheide, en Suisse, avec les compétitions de Descente. Plus de 20.000 personnes ont assisté au cinquième sacre mondial de la Britannique Rachel Atherton et au troisième du Français Loïc Bruni, qui a défendu son titre avec succès chez les hommes. Les Mondiaux auront rassemblé au total quelque 65.000 spectateurs sur les cinq jours – un record pour le mountain bike.

La catégorie Élite Femmes promettait un duel 100% britannique entre Atherton et sa coéquipière Tahnee Seagrave, à la lutte toute la saison sur le circuit de la Coupe du Monde UCI et auteures des deux meilleurs temps des qualifications. La Française Morgane Charre a été la première à passer sous la barre des 3’40’’, avant que deux de ses compatriotes, Marine Caribou, puis Myriam Nicole, en 3’26’’, ne prennent successivement les commandes du classement. Seagrave a enlevé sept dixièmes de seconde à la meilleure marque provisoire, mais Atherton évoluait clairement sur une autre planète. La Britannique comptait déjà trois secondes d’avance au premier intermédiaire et six secondes au deuxième, pour finalement s’imposer avec une marge très confortable de 9’’983 sur la ligne.

 

« Je n’arrive pas encore vraiment à réaliser », a-t-elle déclaré. « Je savais que la course allait être difficile et que je devais aller vite. J’ai pensé tout au long de la descente que j’allais chuter. J’ai entendu le speaker, à l’approche de la ligne, dire que j’étais la Championne du Monde 2018, il ne me restait plus qu’à pousser jusqu’à l’arrivée. Ce n’était pas simple car nous nous étions entraînées plus tôt dans la journée, lorsque la lumière était différente, et il était difficile de bien appréhender les trajectoires pendant la course. »

Le meilleur chrono provisoire a mis du temps à descendre chez les hommes, jusqu’au passage du triple Champion du Monde sud-africain Greg Minnaar, premier coureur à en terminer sous les trois minutes. Contraint de s’élancer relativement tôt après avoir manqué la majeure partie de la saison sur blessure, Minnaar s’est alors confortablement installé dans le fauteuil de leader Mercedes-Benz Classe X. Il a ainsi vu 27 concurrents se casser les dents sur son temps de référence, avant que le Belge Martin Maes ne l’améliore de 2’’4. Alors qu’il ne restait plus que cinq coureurs à partir, le tenant du titre, Bruni, a arraché les commandes à Maes pour seulement 0’’213. Les deux plus hautes marches du podium étaient jouées, le Britannique Danny Hart devant se contenter du bronze.

 

« J’ai connu un très bon week-end, tout m’a souri », a commenté Bruni. « Je n’ai pas commis la moindre erreur aujourd’hui et je pense que c’est ce qui a fait la différence étant donné que les chronos étaient super serrés. C’était poussiéreux et glissant, mais toujours humide dans les bois. Ce n’était donc pas facile de savoir où pousser, car de nombreux endroits étaient propices aux chutes. Je suis tellement content car j’ai connu cette année beaucoup de mauvais résultats pour peu de réussite. Je ne pouvais pas mieux terminer la saison. »


Dans la catégorie Juniors, l’Autrichienne Valentia Holl a mis la touche finale à une saison parfaite, remportant la course féminine après avoir déjà dominé chacune des manches de la Coupe du Monde UCI. Le titre masculin est quant à lui revenu au Britannique Kade Edwards.

Tous les résultats par Tissot