Forte affluence et grand spectacle à Montpellier pour la Coupe du Monde BMX Freestyle UCI

juin 7, 2019, 14:30

L'édition 2019 du FISE World Series de Montpellier, en France, est venue confirmer la popularité des sports extrêmes. Pour ce 23e rendez-vous, plus de 612’000 personnes sont venues assister aux compétitions organisées durant cinq jours, chiffre qui en fait l'un des trois plus grands événements sportifs français en extérieur. La Coupe du Monde BMX Freestyle Park et Flatland UCI figurait au programme du Festival International des Sports Extrêmes, qui rassemblait également des disciplines olympiques comme le skateboard, et d'autres aspirants à l'olympisme comme le breakdance et le parkour.

Enchaîner des figures de Flatland devant 5’000 spectateurs est une expérience qu’on ne peut vivre qu'à Montpellier. Huit finalistes de cinq pays ont vécu ce moment unique. L'atmosphère incroyable les a poussés à sortir (et réussir) leurs meilleures figures. Le Japonais de 17 ans Takumi Isogai a enchaîné les rotations sur le nouvel ovale du Flatland pour prendre une solide 4e place, tout près de son premier podium en Coupe du Monde UCI. Son compatriote Moto Sasaki a fait en sorte que le pays du soleil levant figure dans le top 3 grâce à une prestation pleine de variété. Le Champion du Monde UCI 2018 de BMX Freestyle Flatland Matthias Dandois était tout à son aise devant son public : originalité, flow et style l'ont mené à la deuxième place à Montpellier. Le Tchèque Dominik Nekolny s'est quant à lui distingué avec une prestation parfaite, pour monter sur la première marche du podium et signer sa première victoire en Coupe du Monde UCI de la spécialité.

Reine du Flatland, la Japonaise Misaki Katagiri s'est encore imposée, mais l'Allemande Julia Preuss lui a offert une belle réplique, tandis que l'Autrichienne Irina Sadovnik prenait la troisième place. 


Près de 70 Hommes Elite ont participé à l'épreuve de BMX Freestyle Park. Le beau temps a permis d'en faire plus à l'entraînement pour trouver les bonnes lignes à suivre et réussir les figures les plus spectaculaires pendant la compétition. La pression était intense dès les deux premiers runs : seuls les 24 meilleurs (à l'addition des scores) se qualifiaient pour les demi-finales. Des coureurs de renom comme l'Australien Jaie Toohey, le vainqueur de la Coupe du Monde UCI 2018 Marin Rantes (CRO), Jeremy Malott (USA), Mike Varga (CAN) et Kenneth Tencio (CRC) ont raté la qualification ; mais la liste de ceux qui sont passés montrent bien à quel point la compétition était dense.

Dix pays étaient représentés en demi-finale, au moment de déterminer le nom des 12 finalistes masculins. Parmi les éliminés à ce niveau, on trouvait notamment le représentant des coureurs auprès de l'UCI Ryan Nyquist (USA) aux côtés de 11 autres grands noms du BMX Freestyle. Le Français Anthony Jeanjean a accroché la 12e place qualificative, pour le plus grand bonheur du public. Enfant, Anthony venait assister à la compétition, et son rêve d’y briller un jour est devenu réalité lorsqu'il s'est fait une place en finale dans la catégorie Elite. Avec sa 10e place à Montpellier, Kyle Baldock (AUS) a gagné 142 places au classement individuel.  


L'Américain Justin Dowell a signé un run sans faute avec une difficulté croissante, et personne n'a pu le battre. Le Russe Irek Rizaev a fini deuxième et Logan Martin, affaibli par une intoxication alimentaire dans la matinée, s'est contenté de la troisième place. Dans le Classement des nations pour les qualifications olympiques, l'Australie mène avec 7’420 points, devant les Etats-Unis (7’010 points) et la Russie (4’470 points). La bataille pour la première place (qui offre deux tickets olympiques) bat son plein.

Les Américaines ont empoché des points précieux à Montpellier dans la catégorie Femmes Elite, avec trois compétitrices parmi les cinq premières de l'épreuve de Park. La magicienne Hannah Roberts a fait la différence dès le premier tour pour s'offrir une victoire méritée. Parmi 39 concurrentes, Perris Benegas est venue offrir le doublé aux Etats-Unis en prenant la deuxième place. L'Allemande Lara Lessmann, 19 ans, a pris une belle troisième place en devançant Nikita Ducarroz (SUI) et Chelsea Wolfe (USA). Le Team USA a une belle avance au Classement des nations pour les qualifications olympiques féminines : il possède 9’880 points contre 6’760 pour l'Allemagne et 3’420 pour la Suisse.