L'irrésistible ascension du BMX Freestyle sous l’égide de l'UCI

oct. 3, 2019, 08:21

Lorsque l'UCI a intégré le BMX Freestyle Park parmi ses disciplines, en 2016, il restait beaucoup à faire pour préparer son entrée dans le programme olympique.

 

Le Comité International Olympique (CIO) s’intéressait au BMX Freestyle Park, mais la discipline devait être davantage structurée. Règles et règlements existaient déjà, mais il restait à les poser noir sur blanc. Jusqu'alors, les événements de BMX Freestyle étaient souvent menés avec beaucoup de créativité et une certaine part d'improvisation.

 

Sous l’égide de l’UCI, un règlement officiel a été élaboré, puis mis à jour annuellement pour faire progresser le BMX Freestyle. Désormais, tous les coureurs peuvent se référer à ce document pour savoir comment un événement se déroule dans le cadre UCI. Le règlement du BMX Freestyle contient des éléments de base comme la durée d'un run, les critères de notation des juges, le format de compétition et le nombre de points UCI attribués lors des différents événements du calendrier UCI. Les règles sont ainsi les mêmes pour tout le monde.

 

En 2016, la Coupe du Monde BMX Freestyle Park UCI comptait cinq manches, la première organisée en mai à Montpellier (France), sur les terres de Hurricane Action Sports. Les manches suivantes se sont déroulées en Croatie, aux Etats-Unis, au Canada et en Chine. Il s'agissait de la première série d'épreuves mondiale pour les filles du BMX, avec une compétition féminine à chacun de ces rendez-vous UCI. Le début d’un mouvement qui ne s’arrêtera pas.

 

 

L'année suivante, le programme de la Coupe du Monde BMX Freestyle UCI était à nouveau composé de cinq manches. Avec la perspective de voir le BMX Freestyle gravir les échelons et peut-être intégrer la scène olympique, de plus en plus de coureurs se sont inscrits. Les observateurs du CIO présents sur la manche de Coupe du Monde UCI 2017 Montpellier étaient impressionnés aussi bien par le nombre de spectateurs présents que par les réactions du public devant les figures des participants.

 

En 12 mois seulement, le nombre de participantes avait quasiment doublé, et les meilleures spécialistes de Park considéraient déjà la Coupe du Monde UCI comme l’un de leurs rendez-vous majeurs. En France, ces dernières ont offert au public un superbe spectacle, et quelques semaines plus tard, l'annonce était faite que le BMX Freestyle Park serait au programme des Jeux Olympiques de Tokyo, au Japon, en 2020. Naturellement, l’intérêt suscité par la discipline a fortement augmenté à la suite de cette annonce. Lors des Championnats du Monde Urban Cycling UCI 2017, à Chengdu, en Chine, les premiers maillots arc-en-ciel de l’histoire de la discipline ont été décernés. C’est Logan Martin (AUS) et Hannah Roberts (USA) qui ont eu l’honneur de les revêtir.

 

 

En 2018, les Fédérations Nationales de cyclisme étaient bien plus impliquées dans le développement du BMX Freestyle, avec la mise en place de licences et la possibilité d’inscrire des événements au Calendrier International UCI. Alors qu’on y trouvait cinq compétitions en 2016 et en 2017, ce nombre est passé à 24 en 2018, Championnats Nationaux inclus. De plus en plus de coureurs intégraient la discipline. Ce fut particulièrement le cas chez les femmes, avec une augmentation aussi bien quantitative (30 participantes à Montpellier pour la Coupe du Monde UCI) que qualitative. Le soutien des entraîneurs, des Fédérations et des sponsors a contribué à porter le Freestyle à un niveau sans précédent.

 

Les critères de qualification olympique ont été annoncés en 2018 tandis que deux nouveaux Champions du Monde BMX Freestyle Park UCI étaient couronnés : Justin Dowell et Perris Benegas, tous deux venus des Etats-Unis. Matthias Dandois (FRA) et Misaki Katagiri (JPN) étaient quant à eux les premiers vainqueurs de la Coupe du Monde UCI de Flatland, couronnés en Chine.

 

En 2019, le Calendrier International UCI compte 67 événements de BMX Freestyle Park, ce qui confirme le développement de la discipline dans le monde. Les premiers Championnats Continentaux de BMX Freestyle Park seront organisés fin 2019. Les classements de la discipline permettent de suivre l'évolution de la hiérarchie individuelle et par nations, notamment en vue des JO de Tokyo 2020. Au cours des 12 derniers mois, 232 compétiteurs et 79 compétitrices ont inscrit des points UCI... Un immense bond en avant, trois ans après la participation de cinq pionnières à la première manche de Coupe du Monde UCI, à Montpellier.

 

Les spécialistes du BMX Freestyle Park participeront pour la première fois aux Jeux Olympiques en 2020. Une perspective qui en fait déjà rêver beaucoup.