BMX Freestyle Park : attention, événement historique à Tokyo !

juil. 22, 2021, 14:16

Le BMX Freestyle Park est la première spécialité cycliste évaluée par un jury à apparaître aux Jeux Olympiques. Dans les autres disciplines, ce sont les athlètes qui joignent le plus rapidement un point A à un point B qui récoltent les médailles. Mais dans le BMX Freestyle Park, les vainqueurs sont déterminés selon des critères évalués par un panel d’experts.


Pour sa première apparition aux Jeux Olympiques à l’occasion de Tokyo 2020, le BMX Freestyle Park verra ses compétitions Jeux de Tokyo 2020 se dérouler les samedi 31 juillet et dimanche 1er août à l’Ariake Urban Sports Park. 


Pour les non-initiés, le jugement peut paraître déroutant car les coureurs qui font le plus de flips et de spins ne gagnent pas nécessairement la compétition. En BMX Freestyle, il est important de se démarquer, de réaliser des tricks que personne d'autre ne peut faire et de trouver des lignes sur le terrain de jeu qu'aucun autre rider n'est capable de faire – et de continuer pendant 60 secondes avec style, et sans tomber ! Les juges examinent aussi la douceur des atterrissages, le nombre d'erreurs et de figures pendant les 60 secondes du run, ainsi que leur maîtrise et leur originalité. 


Les juges professionnels sont tenus d’attribuer un score compris entre 0 et 100 points pour chaque run des coureurs dans un délai de quelques secondes après la fin de leur performance. Si le juge en chef met un peu plus de temps à confirmer la moyenne des notes données par les cinq juges, c'est qu'ils sont déterminés à faire en sorte que la note collective attribuée à un coureur soit la plus juste possible.


Les favorites


Avec neuf participants dans la catégorie Femmes et autant chez les Hommes, les chances de décrocher une médaille au BMX Park pourraient être estimées à environ 33 % (avec douze riders pour chaque classe aux Jeux de Paris 2024, cela deviendra plus difficile). Chez les femmes, l’Américaine Hannah Roberts, Championne du Monde UCI en 2021, est la grande favorite pour l'or olympique, après avoir remporté de multiples succès dans sa carrière.


Mais avec la pression d’une compétition si prestigieuse, des erreurs peuvent facilement être commises. Il faudra donc trouver un juste milieu entre réalisation de tricks difficiles et maintien de l’équilibre sur le vélo. Le niveau de compétition a augmenté au fil des ans, et un run propre ne sera pas suffisant pour monter sur le podium. Mais Hannah sait comment s’y prendre…


Une autre Américaine, Perris Benegas, sait aussi comment aligner un run parfait. Elle n'a pas peur de sortir de gros tricks sur les jump boxes et de monter plus haut dans les airs avec les nombreux quarter pipes placés sur le terrain. Bien que le style de Benegas diffère de celui de Roberts, les deux sont un plaisir à regarder.


La Britannique Charlotte Worthington peut également proposer une grande variété de tricks au Japon, notamment des backflips, des frontflips, des flairs, des 360, des 540 et des tailwhips. L'endroit où elle placera ses tricks dépendra de la façon dont elle utilisera le terrain. Les quatre jours d'entraînement programmés avant la compétition seront utilisés pour mettre en place un run de 60 secondes en réalisant tous les tricks difficiles que Charlotte a pratiqués. La Suissesse Nikita Ducarroz ne sera pas en reste pour jouer une place sur le podium, pas davantage que l’Allemande Lara Lessman, la Chilienne Maca Perez ou l’héroïne locale Minato Oike. 



Les favoris 


La meilleure nation du Classement de Qualification Olympique obtenant deux places, les compétitions qualificatives ont été intenses. Finalement, ce sont les Etats-Unis (aussi bien du côté des hommes que des femmes) qui enverront deux représentants aux Jeux. Ce sera Justin Dowell et Nick Bruce chez les hommes.


Quant aux espoirs de la nation hôte, ils reposeront sur les épaules du Japonais Rimu Nakamura défendra les couleurs du pays hôte. Le vainqueur du classement général de la Coupe du Monde BMX Freestyle Park UCI 2019 est extrêmement talentueux et pourra utiliser l'avantage de concourir à domicile. Bien que l'Australie compte de nombreux spécialistes de BMX Freestyle, leur seule place est revenue au Champion du Monde UCI 2021, Logan Martin. S’il venait à remporter l’or, ce ne serait pas une surprise. 


Mais ses adversaires ne doivent surtout pas être négligés…


Le concurrent avec le plus d'expérience est le Vénézuélien Daniel Dhers. L'expérience est un facteur important pour réussir un run parfaitement exécuté, et Daniel pourra sans doute l'utiliser à son avantage. Le Costaricien Kenneth Tencio donnera tout pour monter sur le podium, et le Britannique Declan Brooks pourrait être celui qui empruntera des lignes différentes pour se démarquer. Le Russe Irek Rizaev est capable de réaliser des tricks incroyables plein d’énergie, et il utilisera chaque minute d'entraînement pour travailler son run jusqu’à ce qu’il le maîtrise. Enfin, le Français Anthony Jeanjean peut imposer sa puissance en multipliant les tricks les plus difficiles.


Si ces quelques favoris se dégagent, la pression de représenter son pays sur la plus grande scène du monde pourrait provoquer des surprises. Quels que soient les résultats, la compétition passionnante de Tokyo 2020 contribuera à promouvoir le BMX Freestyle Park et séduira la prochaine génération.