Coupe du Monde BMX Supercross UCI 2020 : un rendez-vous exceptionnel pour l’Australie

janv. 29, 2020, 12:06

Les deux premières manches de la Coupe du Monde BMX Supercross UCI 2020 s'apprêtent à réunir la communauté du BMX à Shepparton, en Australie, à deux heures au nord de Melbourne. Cela fait longtemps que la série ne s’est plus arrêtée dans ce pays : c’était à Adélaïde en 2008. Mais l’heure du retour a sonné, et le week-end du 1er et du 2 février, les fans de BMX australiens auront rendez-vous avec les meilleurs coureurs BMX du monde lancés dans la course à la qualification olympique et au succès dans le cadre de la Coupe du Monde BMX Supercross UCI 2020. Ce festival du BMX australien se poursuivra une semaine plus tard à Bathurst avec les 3e et 4e manches de la série.

 

L'excitation avant le lancement de la Coupe du Monde est présente chaque année, mais elle est renforcée à l’approche des Jeux Olympiques. Les premiers coups de pédale montreront qui est dans la meilleure condition au sortir de l’intersaison. Nous nous sommes entretenus avec le Directeur Technique National BMX de Cycling Australia et ancien athlète Wade Bootes pour comprendre l’impact du retour de la Coupe du Monde BMX Supercross UCI dans son pays pour la discipline.

 

Que représente pour la scène BMX australienne l'organisation d'une manche de la Coupe du Monde BMX Supercross dans votre pays cette année ?

Wade Bootes : Pendant de nombreuses années, les coureurs australiens ont dû traverser les continents pour disputer les manches de la Coupe du Monde UCI et tous les athlètes compétitifs n'ont pas eu pas cette chance. Avoir une Coupe du Monde à la maison va permettre à ces coureurs de se mesurer aux meilleurs mondiaux. On a beaucoup de fans de BMX en Australie, et je m'attends à les voir en nombre pour encourager les athlètes au bord de la piste.

 

Parmi les coureurs de votre sélection nationale, qui roule régulièrement sur la piste de Shepparton ?

WB : L'Australie est un pays vaste, et aucun membre de l'équipe nationale australienne ne vit près de Shepparton. Ces deux derniers mois, on a organisé des camps d'entraînement et des sessions supplémentaires pour que les coureurs se retrouvent, et Anthony Dean est venu chaque semaine de janvier pour préparer au mieux la Coupe du Monde à domicile.

 

Que ressent-on en courant sur son territoire ? Qu'est-ce que ça apporte ?

WB : On est impatients d'accueillir des manches de la Coupe du Monde UCI et tous les coureurs internationaux en Australie pour qu'ils se rendent compte des déplacements qu'on fait régulièrement. On se réjouit tous de ne pas avoir à voyager longuement et de courir dans des conditions familières. Avoir le soutien du public derrière les coureurs australiens va également améliorer leurs performances.

 

L'Australie présente une belle sélection de coureurs pour les premières manches de la Coupe du Monde UCI. Qui va selon vous réaliser de belles performances ?

WB : C'est formidable de voir le nombre de coureurs australiens qui évolueront à domicile sur les premières manches de la Coupe du Monde, et je suis sûr qu'on verra de nouveaux noms émerger au fil des courses. Voir Anthony Dean remonter sur le podium de Shepparton et assister au retour de Caroline Buchanan, ça va être génial. Les autres athlètes que vous allez voir tout donner avec notre soutien sont Kai et Saya Sakakibara, Lauren Reynolds et Izaac Kennedy.

 

Accueillir la Coupe du Monde en Australie, qu'est-ce que ça représente pour les coureurs plus jeunes ?

WB : Pour les Juniors qui se sont inscrits, c’est une opportunité de voir où ils se situent face aux meilleurs coureurs du monde. Ceux qui participeront à la course du circuit national vendredi pourront voir des courses de la Coupe du Monde BMX Supercross UCI pendant tout le week-end et s'en inspirer.

 

Quand êtes-vous allé sur la piste de Shepparton pour la dernière fois ?

WB : Les Championnats Nationaux 2019 se sont déroulés sur cette piste, donc c'était ma dernière fois.

 

Quels sont les avantages de cette piste à vos yeux ?

WB : La piste est relativement plate. Les bosses sont suffisamment importantes pour la catégorie Hommes Elite. Les sauts ne sont pas très gros mais ils représentent tout de même un défi à maîtriser. Comme c'est un parcours plat, tout cela a de l'importance. Les installations répondent à tout ce qu'on peut attendre, sur la piste et autour.

 

Y a-t-il des immanquables en ville pour les visiteurs ?

WB : C'est une ville de province tranquille. Il y a de bonnes infrastructures pour la santé et les activités physiques avec une salle de sport moderne et des piscines intérieure et extérieure à l'Aquapark. Il y a le Musée automobile de Shepparton et, bien sûr, la piste BMX de Greater Shepparton, qui est l'attraction principale pour nous.

 

Chaque amateur de BMX aura son favori pour les manches d'ouverture, mais avec ces premières manches australiennes, les coureurs autochtones bénéficieront des encouragements de leurs supporters.

 

Et pour ceux qui ne pourront pas être au bord de la piste de Shepparton pour les 1re et 2e manches de la Coupe du Monde BMX Supercross UCI 2020 les 1er et 2 février ou à Bathurst pour les 3e et 4e manches  de la série (8-9 février), suivez les réseaux sociaux UCI BMX Supercross pour une retransmission en direct.