L'UCI rejoint le mouvement en faveur de l’action climatique initié par l’ONU

avr. 22, 2020, 08:00

L'Union Cycliste Internationale (UCI) est heureuse d'annoncer qu'elle a signé l’Accord-cadre de l’Organisation des Nations Unies (ONU) « Le sport au service de l’action climatique » dans le cadre de ses efforts permanents pour promouvoir le cyclisme comme l'un des sports les plus respectueux de l'environnement.

 

L’Accord-cadre des Nations Unies « Le sport au service de l’action climatique » rassemble plus de 100 Fédérations Internationales, autres instances sportives dirigeantes, compétitions, franchises et équipes – parmi lesquels le Comité International Olympique (CIO) et les instances dirigeantes internationales du football, du rugby et de la formule 1 – afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre du monde sportif. Conformément à l'Accord de Paris sur le climat, cet accord met à profit l'influence culturelle du sport pour galvaniser l'action mondiale face aux changements climatiques. L'accord-cadre a été élaboré par le programme de l'ONU sur le changement climatique et le CIO, et lancé par les deux organisations en décembre 2018.

 

En signant cet accord-cadre, l'UCI s'engage à respecter les cinq principes suivants :

1. Entreprendre des efforts systématiques pour promouvoir une plus grande responsabilité environnementale

2. Réduire l'impact global sur le climat

3. Éduquer à l’action climatique

4. Promouvoir une consommation durable et responsable

5. Plaider en faveur de l'action climatique par la communication.

 

L'engagement phare de l'UCI consistera à coordonner les travaux déjà en cours dans le secteur du cyclisme pour promouvoir la durabilité environnementale – à l’image du Guide de l'organisateur d'épreuves sur route – et à travailler avec son réseau de 196 Fédérations Nationales sur les cinq continents, ses principaux partenaires commerciaux, et le CIO, qui dirige la mise en œuvre de l'accord-cadre au sein du Mouvement olympique, pour faire encore mieux dans le domaine.

 

Le plan de développement durable du cyclisme comprendra un guide détaillé et multidisciplinaires destiné à un large usage dans le sport, qui sera publiée dans le courant de l'année. Au-delà de son plan de durabilité, l'UCI s'est engagée dans un programme plus large de sensibilisation – notamment avec une participation prévue au sommet des Nations Unies sur le climat à Glasgow qui aura lieu en 2021 – pour promouvoir le cyclisme comme mode de transport principal dans les zones urbaines. Le choix du vélo comme solution politique majeure face à la crise climatique contribuera à réduire les émissions et à améliorer la santé de centaines de millions de personnes dans le monde.

 

La Directrice Générale de l'UCI Amina Lanaya a déclaré : « Le monde se trouve en pleine crise du coronavirus ; nous sommes tous, et à juste titre, concentrés sur ce problème, mais nous ne pouvons pour autant nous permettre d'ignorer la menace constante que fait peser sur le monde le changement climatique. Même si le calendrier sportif est aujourd’hui suspendu, l'UCI – en accord avec la feuille de route de notre Fédération, l’Agenda 2022 – travaille dur pour relever les défis que le changement climatique pose à l'avenir de notre sport. Il est donc logique que nous jouions notre rôle dans l'effort du monde sportif au niveau mondial pour éviter les effets les plus graves du changement climatique. La signature de l’Accord-cadre des Nations Unies « Le sport au service de l’action climatique » est un grand pas que notre Fédération est fière de franchir. Nous sommes pleinement engagés à faire du cyclisme professionnel l'un des sports les plus respectueux de l'environnement au monde, et à promouvoir le cyclisme comme mode de transport afin que l’avenir de la planète soit plus vert et plus sain. »

 

Chris Boardman, médaillé d'or olympique en 1992, membre de la Commission Evénements de masse/Advocacy de l’UCI et actuel Commissaire au cyclisme et à la marche pour le Grand Manchester, a déclaré : « Je salue la signature par l'UCI de l’Accord-cadre des Nations Unies « Le sport au service de l’action climatique » dans le cadre de son engagement à rendre le sport que nous aimons plus écologique. Leur reconnaissance du fait que le vélo et les déplacements actifs font partie de la solution à la crise climatique – et leur engagement clair à défendre cette position – est très encourageante, et rejoint mes efforts au niveau du Grand Manchester. Je me réjouis de travailler avec l'UCI pour faire de son programme de durabilité un succès pour le sport et pour la société. »

 

« Nous saluons le fait que l'UCI ait signé l'Accord-cadre de l’ONU "Le sport au service de l’action climatique", a déclaré la Directrice du développement durable du CIO Marie Sallois. Comme symbole global du transport durable, le cyclisme peut contribuer dans une large mesure à résoudre les problèmes du changement climatique tout en nous permettant d'être en forme et de rester en bonne santé. L'UCI figure parmi les 120 organisations sportives qui ont signé l'accord-cadre à ce jour. Nous nous réjouissons de collaborer étroitement avec l'UCI pour nous assurer de l'efficacité de la mise en œuvre de son engagement. »

 

Plus de détails concernant l’Accord-cadre « Le sport au service de l’action climatique »