Il participe aux Mondiaux 15 ans après avoir pris sa retraite sportive

nov. 15, 2018, 15:37

Quinze années se sont écoulées depuis la dernière apparition aux Championnats du Monde Cyclisme en salle UCI du Belge Géry Covent (SCN Gent). Celle-ci remonte en effet à 2003 lors de l’édition de Schiltigheim, près de Strasbourg, en France, où le cycliste artistique, alors âgé de 21 ans, avait marqué 289 points et terminé neuvième. Il a représenté la Belgique quatre fois aux Championnats du Monde, commençant dans la catégorie Juniors en 2000 et totalisant deux douzièmes places, une dixième et une neuvième. Alors que sa carrière ne faisait que commencer, le Belge a annoncé sa retraite sportive.

 

Aujourd’hui père de deux enfants, Covent passe plus de temps sur son vélo de route et aime regarder le cyclo-cross belge avec son fils Yunes.

 

Mais quand il a appris que la Belgique allait organiser les Championnats du Monde Cyclisme en salle UCI pour la première fois depuis 1986, le Belge de 36 ans a décidé de faire son retour. En janvier, Covent a annoncé sur sa page Facebook son retour officiel sur le parquet : « Bonjour, comme beaucoup d’entre vous le savent, j’ai repris l’entraînement de cyclisme artistique », et a clairement exprimé son envie « de participer aux Championnats du Monde à Liège à la fin de cette année».

 

Retrouvez Géry sur Facebook.

 

A première vue, concourir chez lui semble être un rêve assez facilement atteignable : étant donné qu’un seul Belge est aujourd’hui professionnel de cyclisme artistique et que chaque pays a le droit d’inscrire deux cyclistes, la place de Covent aux Championnats du Monde 2018 semble presque garantie.

Cependant, Covent le sait bien, « beaucoup de choses ont changé en 15 ans ». En 2007, la durée de passage a été réduite de six à cinq minutes, le nombre maximum d’éléments a été porté à 30, et un nouveau système de notation a été mis en place. Le cyclisme artistique est devenu plus rapide, plus athlétique, et le niveau des compétitions internationales a beaucoup progressé.

 

Mais cela ne décourage pas Covent ; il s’est préparé minutieusement, ajoutant de nouvelles figures à celles qu’il connaissait déjà, et a entièrement repensé son vélo. En mars, il est devenu Champion de Belgique Elite au premier essai pour la première fois dans sa carrière. Il n’a pas non plus perdu de temps pour battre le record national.

 

Malgré sa montée fulgurante, tout ne s’est pas passé au mieux pour le Belge : lors de la première édition des Championnats d’Europe Elite à Wiesbaden, début juin, qui marquait son retour sur la scène internationale, il a passé presque plus de temps sur ses pieds que sur son vélo, terminant en treizième et dernière position. Le moment le plus difficile de son année survenait quelques jours plus tard quand il s’est cassé le pied pendant un entraînement, passant ensuite six semaines dans le plâtre.

 

Cela marquait-il la fin de son rêve de participer aux Championnats du Monde à domicile ? Bien sûr que non ! Le Belge a repris son projet après deux mois et demi d’arrêt, et a annoncé : « Je travaille dur avec Lorenzo Vandorpe. » Vandorpe est le second cycliste artistique belge et a passé plusieurs années à représenter seul son pays dans la catégorie masculine, tout en disputant  également des tournois de cycle-ball.

 

Covent a fini par se qualifier pour les Championnats du Monde. Début novembre, il a montré son bon état de forme avec panache en améliorant à nouveau le record belge avec un score de 119,77 points ; ce résultat pourrait le placer parmi les dix meilleurs à Liège. Son score de départ de 139 points le fera débuter douzième aux Championnats du Monde, « mais le plus important est que je réalise mon rêve et que je fasse de bons passages », a-t-il déclaré avant la compétition.

 

En plus de Covent et de Vandorpe dans l’épreuve masculine, la Belgique, pays hôte, compte trois autres représentants aux Championnats du Monde Cyclisme en salle UCI. Tatika Dovendaerde (Wondelgem/31) fera partie des participantes les plus expérimentées dans la catégorie Femmes Elites, commençant en onzième position.

 

Brecht Damen et Niels Dirikx (Beringen) participeront à la compétition de cycle-ball pour la sixième année depuis 2011. Une fois de plus, leur objectif pour 2018 est de rester dans le Groupe A. L’année dernière, ils ont décroché leur meilleur résultat aux Championnats du Monde UCI avec une cinquième place.