Championnats du Monde Cyclisme en salle UCI : Schnetzer/Bröll font leurs adieux avec un sixième titre

déc. 9, 2019, 09:11

Le dernier jour des Championnats du Monde Cyclisme en salle UCI de Bâle, en Suisse, a vu plusieurs compétiteurs conquérir à nouveau le maillot arc-en-ciel : l'équipe autrichienne composé par Patrick Schnetzer et Markus Bröll en cycle-ball, et les Allemands Lukas Kohl et Lena et Lisa Bringsken en cyclisme artistique.

 

Cyclisme artistique - Hommes Individuels

Les Allemands ont trouvé leur rythme en cyclisme artistique : à défaut d’offrir un programme parfait au premier tour, ils ont enchantéle public avec des performances brillantes en finale.

 

C’est ainsi que Lukas Kohl a remporté la compétition de la catégorie Hommes Individuels. L’Allemand de 23 ans, invaincu depuis son premier titre mondial en 2016, a eu une mauvaise surprise avec une chute lors du premier tour de qualification, et son résultat de 204 points, s’il restait de très haut niveau mondial, n’était pas suffisant pour s’installer aux commandes de la compétition. Dans le Final 4, le quadruple Champion du Monde UCI a pris la tête, sans erreur notable et avec un score de 208,89 points.

 

« C’était l’esprit de l’équipe », s’est amusé Kohl en conférence de presse, en référence aux premiers tours globalement ratés des cyclistes artistiques allemands avant de se reprendre en finale.

 

Son compatriote Marcel Jüngling avait pris la troisième place du tour préliminaire, avec une performance moyenne dans le programme libre. Mais il s’est lui aussi offert une sortie limpide en finale, devant environ 2'500 spectateurs. Avec 192,98 points, il s’est assuré la médaille d’argent dès ses débuts en Championnats du Monde UCI.

 

La médaille de bronze est revenue à Chin To Wong (Hong Kong). L’athlète de 26 ans a établi un nouveau record d’Asie dans le tour préliminaire et a ensuite confirmé avec 176,22 points au moment de se disputer les médailles. Le Hongrois Martin Schön était également très fier en étant le premier cycliste de son pays à atteindre le Final 4. Ses meilleurs résultats jusqu’alors étaient deux places de cinquième. Cette fois, il s’est qualifié avec 168 points et a fini quatrième. Quant au Suisse Lukas Burri, vainqueur en Paires Open, de trop nombreuses erreurs et hésitations l’ont contraint de se contenter de la cinquième place.

 

Cyclisme artistique - Paires Femmes

La compétition des Paires Femmes a connu un moment très intense lorsque les têtes de série Caroline Wurth et Sophie-Marie Nattmann (Gutach, Allemagne) ont été la dernière paire à se produire devant le public en Final 4.

 

Les résultats en temps réel montraient qu’elles étaient en course pour une médaille peu de temps avant la fin.
« Nous savions avant le dernier passage que ce serait très serré pour faire tous les exercices à temps », a déclaré Nattmann. Mais des difficultés avec un équilibre renversé a posé des problèmes à la paire. « Il a fallu beaucoup de temps, a expliqué Wurth. Je n’avais pas ma position assise normale et la dernière transition est complètement partie de travers. »

 

Leur total de points ramené à 129,43 points était pourtant largement suffisant pour prendre la deuxième place. Comme l’an dernier, elles sont passées devant la paire autrichienne composée par Rosa Kopf et Svenja Bachmann : les deux athlètes de Moins de 19 ans ont obtenu 125,53 points pour s’assurer le bronze pour la deuxième fois.

 

Après une performance sans faute, les Championnes du Monde UCI  en titre Lena et Lisa Bringsken (Böhl-Iggelheim) ont conservé le maillot arc-en-ciel avec 142,64 points, le meilleur total de la saison. « C’était vraiment parfait en finale », admettaient les deux sœurs.

 

La performance des jeunes Suissesses Nadina Zuberbühler et Jeannine Graf pour leurs premiers Mondiaux UCI était également impressionnante, avec la quatrième place à la clef.

 

Cycle-ball

Avant sa retraite annoncée, Markus Bröll a conquis un sixième titre de Champion du Monde UCI pour l’Autriche avec son coéquipier Patrick Schnetzer.

 

Malheureusement pour la Suisse, qui accueillait les Championnats du Monde Cyclisme en salle UCI à Bâle, les efforts des locaux ont été insuffisants pour offrir à leurs supporters la médaille espérée dans cette dernière journée de Mondiaux excitants.

 

Les Suisses les plus prometteurs étaient les frères Severin et Benjamin Waibel. Les vice-Champions d’Europe 2018 de Pfungen sont passés dans la matinée face à la République tchèque, après une bataille intense dans ce deuxième tour, arrachant la victoire 4:3. Mais en demi-finale, ils se sont inexorablement heurtés aux multiples Champions du Monde UCI Patrick Schnetzer et Markus Bröll (Höchst).

 

Dans le match pour la troisième place, Waibel/Waibel se sont à nouveau retrouvés face aux Tchèques. Mais cette fois, les Suisses ne sont jamais entrés dans leur match avec un score de 0:3 à la pause. A l’arrivée, les locaux ont essuyé une lourde défaite 0:6. Les vétérans tchèques Jiří Hrdlička (46 ans) et Pavel Loskot (41 ans) s’offraient ainsi leur première médaille mondiale ensemble. Hrdlička avait déjà décroché deux médailles d’or (2003, 2008) et deux d’argent (2005, 2006). « Et maintenant j’ai obtenu tous les résultats de la première à la sixième place », s’est-il amusé.

 

La finale était un duel austro-allemand pour la troisième année consécutive. Les Champions du Monde UCI en titre Patrick Schnetzer et Markus Bröll étaient opposés aux Allemands Bernd et Gerhard Mlady (Stein). Les Autrichiens ont pris leur revanche après leur défaite du premier tour et se sont assurés une sixième couronne mondiale commune sur le score de 8:6. « Si on compare avec le match de qualification, on est mieux rentré dedans mentalement, a expliqué le joueur de champ Markus Bröll. On savait qu’il s’agissait cette fois de jouer le titre, et on a tout donné. »

 

Bröll vivait ses derniers Mondiaux UCI. « Je vais arrêter le sport de compétition après la finale de la Coupe du Monde UCI dans quelques semaines, a confirmé l’athlète de 32 ans. Plus besoin d'annuler une fête d’anniversaire pour cause d’entraînement ou de compétition. »

 

Schnetzer va continuer avec un nouveau partenaire et il voudra évidemment revenir aux prochains Mondiaux UCI. Comme les cousins Bernd et Gerhard Mlady. « Mais les duels contre l’Autriche sont toujours d'un niveau élevé et équilibrés, comme vous l’avez vu encore avec beaucoup de buts, a dit Gerhard Mlady. Ce sont les petites choses qui font la différence… Et nous visons les Mondiaux UCI 2020 de Stuttgart. »

 

Le match de relégation n’a amené aucun changement pour le groupe A de l’an prochain. La France (Quentin Seyfried / Mathias Seyfried) a encore gardé la main face au Liechtenstein (Markus Schönenberger / Lukas Schönenberger), trois fois vainqueur du groupe B, avec un score de 6:3.