La Coupe du Monde Cyclisme Artistique UCI démarre à Koblach

févr. 26, 2020, 08:28

La Coupe du Monde Cyclisme Artistique UCI se prépare à entamer sa troisième édition avec une première manche en Autriche. Koblach, village de 4’700 habitants situé à la frontière avec la Suisse, est bien connu des passionnés de cyclisme artistique. Les meilleurs spécialistes européens de la spécialité y sont régulièrement invités à disputer des tournois internationaux. Les participants à la Coupe du Monde, en provenance de 11 pays, et les spectateurs attendus en nombre peuvent donc s'attendre à des conditions optimales. Tous les athlètes ayant remporté un titre la saison passée sont attendus pour ce premier rendez-vous. Et ils viennent tous d'Allemagne.

 

Dans la catégorie Hommes Individuels, le grand favori est le triple Champion du Monde UCI et tenant du titre Lukas Kohl (Kirchehrenbach). A 24 ans, il participera à son premier événement de la saison à Koblach. Après de nombreuses apparitions publiques et passages à la télévision, il sera intéressant de voir comment le détenteur du record du monde exécutera son programme libre trois mois après avoir remporté le maillot arc-en-ciel à Bâle (Suisse). En 2019, Kohl avait signé un départ presque sans faute en Coupe du Monde UCI, se montrant performant dès sa reprise face à des adversaires qui avaient déjà participé à un ou deux événements régionaux pour se lancer.

 

Cette saison, la préparation de Kohl est contrariée, un camp d’entraînement conjoint avec des athlètes de la Région administrative spéciale de Macao ayant dû être annulé au début du mois de février. « Je me réjouissais vraiment, a expliqué Kohl sur Facebook. Malheureusement, les autorités de Macao n'ont pas autorisé l'entraîneure nationale June Kuan et ses athlètes à faire ce stage pour des raisons de sécurité. » En cause : le coronavirus. « Par conséquent, l'entraînement à Macao a été arrêté, et des mesures supplémentaires ont été prises pour empêcher le virus de se répandre », a précisé Kohl.

 

Le défi de Jüngling

Dans le même temps, le deuxième cycliste allemand, Marcel Jüngling (Dornheim) a partagé une initiative plus positive sur les réseaux sociaux. Le médaillé d’argent des Championnats du Monde a lancé début janvier un défi sur Instagram autour du hashtag #artisticalcyclists, appelant à créer de nouveaux exercices de cyclisme artistique. « L'idée est de montrer des figures qu’on ne retrouve pas aujourd’hui dans les règlements UCI du cyclisme artistique. Vous pouvez penser à des exercices complètement neufs ou au contraire "délaissés" qui faisaient partie de versions plus anciennes des règlements », a expliqué Jüngling pour motiver sa communauté. Une quarantaine de contributions soulignant la créativité de la jeune communauté du cyclisme artistique ont été partagées.

 

Jüngling lui-même, qui a fini deuxième de la dernière édition de la Coupe du Monde UCI derrière Kohl, est une nouvelle fois un sérieux prétendant, tout comme Max Maute (Tailfingen, Allemagne). Deuxième des Championnats d'Allemagne en 2019, Maute se lancera sur la scène de Koblach avec la même valeur de départ que Jüngling : les deux athlètes ont porté la valeur de leur programme libre à exactement 203,20 points.

 

Les Allemands en pole

Dans la plupart des catégories, les Allemands partent en pole position, notamment les vainqueurs sortants de la Coupe du Monde UCI Sophie Nattmann et Caroline Wurth (Gutach) chez les Paires Femmes, Max Hanselmann et Serafin Schefold (Öhringen) dans la catégorie Paires Open, et Milena Slupina (Bernlohe) en Femmes Individuelles.

 

Du côté Quadrille Mixte toutefois, c’est le quatuor suisse de Baar qui se présente avec le niveau de difficulté le plus élevé. Vanessa Hotz, Stefanie Moos, Saskia Grob et Elena Fischer sont les Championnes du Monde UCI en titre et veulent montrer qu’elles méritent leur maillot arc-en-ciel. Les quatre femmes participeront pour la première fois à une saison de Coupe du Monde UCI.

 

Elles devront affronter trois équipes : Steinhöring et Worms (Allemagne), et Rheineck/Uzwil (Suisse). Le niveau des quatre équipes est très proche.

 

Les espoirs de la nation hôte, l'Autriche, reposent sur les épaules de la paire féminine composée de Rosa Kopf et Svenja Bachmann (Sulz), médaillée de bronze aux Championnats du Monde UCI 2019, et du duo Katharina Kühne/Marcel Schnetzer (Höchst), dans la catégorie Paires Open.

 

Avec de belles performances, les deux paires auront des chances de monter sur le podium.