Coupe du Monde Cyclo-cross UCI Telenet 2019-2020 : rendez-vous aux Etats-Unis

sept. 12, 2019, 16:03

Après les chaleurs de l'été, une brise de fraîcheur souffle sur l'hémisphère nord, et les soirées se raccourcissent. L'automne arrive... Place au cyclo-cross ! La Coupe du Monde Cyclo-cross UCI Telenet 2019-2020 va débuter ce week-end avec la première de ses neuf manches, organisée aux Etats-Unis.

 

Après le désormais traditionnel double rendez-vous inaugural américain puis une pause de quatre semaines, les manches européennes suivront un calendrier similaire à celui de la saison 2018-2019 : direction la Suisse, la France et la République tchèque, avec trois étapes en Belgique, avant un feu d'artifice néerlandais à Hoogerheide, dans le Brabant-Septentrional. Le tout avant les Championnats du Monde UCI 2020, qui se dérouleront à Dübendorf, vers Zurich, en Suisse, le premier week-end de février.

 

Les courses américaines

 

 

A l'inverse du programme d'ouverture de l'an dernier, la première manche de la Coupe du Monde Cyclo-cross UCI Telenet se tiendra à Iowa City, dans le cadre du festival Jinglecross, organisé sur trois jours avec des courses pour différents groupes d'âges ainsi qu’une épreuve de gravel. La Coupe du Monde UCI Hommes se disputera à 15 h (CST) samedi 14 septembre, avant la course des Femmes Elite, disputée vers 16 h 45. Le circuit proposera plusieurs difficultés : l'ascension de Mt Krumpit, la descente technique de Luge Run, le bac à sable Grinch's Lair et des ponts qui casseront le rythme des coureurs. On prévoit une température de 30 C° samedi, avec un terrain boueux à la suite des orages des jours précédents. Toon Aerts (BEL) et Kaitlin Keough (USA) s’étaient imposés à Iowa City en 2019, et l'Américaine avait pris la quatrième place au classement général de la Coupe du Monde 2018-2019, après avoir fini deuxième l'année précédente.

 

La deuxième manche aura lieu à Waterloo, dans le Wisconsin. Elle s'inscrit dans un événement plus global, qui inclut la Trek CX Cup (le site se trouve à proximité du siège de la marque de cycles). La course Hommes de la Coupe du Monde se disputera à 13 h 30 (CST) samedi 22 septembre et sera suivie par la course des Femmes Elite vers 15 h. Ce sera la troisième fois que la Coupe du Monde UCI empruntera ce parcours de 3,1 km comprenant trois ponts, des marches, des barrières, des ascensions et des sections en bois. Aerts s'était également imposé chez les Hommes, et Marianne Vos (NED) avait dominé la course féminine. Tous deux avaient remporté le classement général de la Coupe du Monde UCI à l'issue de la saison. Le doublé américain d'Aerts lui avait permis de faire aussi bien que Mathieu Van der Poel (NED) un an plus tôt.

 

Seuls les Hommes et Femmes Elite disputeront ces deux premières manches américaines, tandis que les Moins de 23 ans et les Juniors débuteront leur campagne fin octobre à Berne, en Suisse. Les coureurs des Etats-Unis et du Canada essaieront de briller dans leur région : il faudra particulièrement suivre Curtis White (USA), son coéquipier chez Cannondale Stephen Hyde, Kerry Werner et le jeune Gage Hecht. Les prétendantes américaines les plus attendues seront Kaitlin Keough, la polyvalente Ellen Noble (23 ans) et Katherine Compton (15 titres de Championne des Etats-Unis).

 

La série fera son retour en Europe dès la 3e manche. Et au vu du haut niveau général des participants dans les différentes catégories, les courses de la saison seront sans aucun doute passionnantes.

 

Les hommes à suivre

 

 

La catégorie des Hommes Elite a été dominée ces dernières années par les coureurs belges et néerlandais, qui ont occupé l'intégralité du top 10 ces deux dernières saisons, après un top 5 entièrement belge en 2016-2017. Le reste du monde tentera une nouvelle fois de bousculer ces deux nations fortes du cyclo-cross. Le danger pourrait bien venir des rangs des Moins de 23 ans, une catégorie dominée l'an dernier par le Britannique Tom Pidcock (vainqueur de quatre manches et du classement général) devant le Belge Eli Iserbyt et le Français Antoine Benoist. L'Italien Jakob Dorigoni et le Suisse Loris Rouiller s'étaient également fait une place dans le top 10. Dans les rangs Juniors, les Belges s'étaient offert un triplé avec Witse Meeussen, Ryan Cortjens et Thibau Nys (fils de Sven, le sextuple vainqueur de la Coupe du Monde UCI), qui avaient remporté toutes les manches sauf une.

 

Les cinq meilleurs coureurs de la saison passée seront encore dans le coup cette saison, à commencer par le vainqueur de la Coupe du Monde UCI 2018-2019 Toon Aerts (25 ans), également Champion de Belgique en titre et Champion d'Europe en 2016. Son compatriote de 24 ans Wout van Aert, déjà triple Champion du Monde UCI, vainqueur de la Coupe du Monde UCI en 2016-2017, également brillant sur la route, où il court pour l’UCI WorldTeam Jumbo-Visma, avec lequel il a remporté une étape du Tour de France cette année, espèrera également s'illustrer malgré une blessure à la jambe en juillet : « J'espère quand même pouvoir disputer des cyclo-cross cet hiver, au moins pour préparer le printemps », avait-il déclaré en août.

 

Le surdoué Mathieu Van der Poel est dans la même situation : vainqueur de la Coupe du Monde UCI 2017-2018, double Champion du Monde UCI, double Champion d'Europe et quadruple Champion des Pays-Bas, il a lui aussi brillamment réussi son passage sur la route et vise maintenant l’épreuve de mountain bike aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Le Néerlandais Corné van Kessel avait pris la quatrième place grâce à sa grande régularité, et le Belge Quinten Hermans, 24 ans, était cinquième.

 

Les femmes à suivre

 

Dans la catégorie des Femmes Elite, quatre nations étaient représentées dans le top 10 du classement général de la Coupe du Monde UCI 2018-2019, et six l'année précédente.

 

Facile vainqueur de la Coupe du Monde UCI 2018-2019, l’irrésistible Marianne Vos – la Néerlandaise est septuple Championne du Monde Cyclo-cross UCI et triple Championne du Monde Route UCI. Triple vainqueur de la Coupe du Monde Cyclo-cross UCI, Sanne Cant a dû se contenter de la deuxième place l'an dernier. Elle revient pour viser une quatrième couronne. La Belge de 28 ans est également triple Championne du Monde UCI en titre.

 

Autre jeune talent néerlandais, Annemarie Worst (23 ans), Championne d'Europe 2018, a fini troisième du général l'an dernier avec une belle régularité au plus haut niveau, notamment quatre podiums consécutifs. L'Américaine Kaitlin Keough est elle aussi incontournable au haut niveau, avec quatre top 10 l'an dernier (elle n'a jamais fait moins bien que 21e), et sept top 10 en 2017-2018. On peut également attendre des résultats solides de la part de la Belge Loes Sels et de l'Italienne Eva Lechner, deux coureuses expérimentées.

 

Chez les Moins de 23 ans, les quatre premières de la Coupe du Monde UCI 2018-2019 étaient Néerlandaises : Ceylin del Carmen Alvarado, Fleur Nagengast, Inge van der Heijden et Manon Bakker. Les six autres venaient de nations différentes : la Britannique Evie Richards, l'Américaine Clara Honsinger, la Française Marion Norbert-Riberolle, la Tchèque Jana Czeczinkarová, la Belge Marthe Truyen et la Suissesse Nicole Koller.

 

Calendrier de la Coupe du Monde Cyclo-cross UCI Telenet 2019-2020 :

 

1re étape - 14 septembre : Iowa City, USA

2e étape - 22 septembre : Waterloo, Wisconsin, USA

3e étape - 22 octobre : Berne, Suisse

4e étape - 16 novembre : Tabor, République tchèque

5e étape - 24 novembre : Koksijde, Belgique

6e étape - 22 décembre : Namur, Belgique

7e étape - 26 décembre : Heusden-Zolder, Belgique

8e étape - 19 janvier 2020 : Nommay-Pays de Montbéliard, France

9e étape - 26 janvier : Hoogerheide-Provincie Noord-Brabant, Pays-bas