Trois titres et sept médailles en trois courses : triomphe oranje à Dübendorf !

févr. 1, 2020, 19:35

À quel point une nation peut-elle dominer une discipline sportive ? Les Pays-Bas ont repoussé les limites lors de la première journée des Championnats du Monde Cyclo-cross UCI 2020, organisé à Dübendorf (Suisse) le week-end des 1er et 2 février. Ceylin del Carmen Alvarado a brillamment conclu le samedi néerlandais en remportant la course Femmes Elite devant ses compatriotes Annemarie Worst et Lucinda Brand. De quoi offrir à la délégation oranje un troisième maillot arc-en-ciel et un total de sept médailles en trois courses.

 

Les couleurs néerlandaises étaient omniprésentes sur le circuit tracé sur le terrain d'aviation de Dübendorf, et c'était particulièrement vrai dans l'après-midi avec la course Femmes Elite. Lucinda Brand, Annemarie Worst et Ceylin del Carmen Alvarado étaient parmi les principales favorites après leurs nombreux succès au fil de la saison. Elles sont rapidement sorties du peloton, suivies seulement par leur compatriote Yara Kastelijn pendant les deux premiers tours.

 

Kastelijn a ensuite été reprise et distancée par l'expérimentée Américaine  Katie Compton, qui a vainement mené la chasse derrière les trois stars néerlandaises de la saison. La catégorie a été la plus disputée lors de la Coupe du Monde Cyclo-cross UCI Telenet 2019-2020, et il a fallu attendre le dernier tour de la dernière manche, à Hoogerheide (Pays-Bas), pour que Worst s'adjuge la victoire finale tandis qu'Alvarado chutait. La course de Dübendorf a encore été extrêmement serrée et excitante.

 

Worst et Alvarado ont tout donné au coude-à-coude dans le cinquième et dernier tour, tandis que Brand s'arrachait pour rester dans le coup. Le titre s'est finalement joué au sprint, et Alvarado, dans la roue de Worst, est remontée pour décrocher sa première couronne de Championne du Monde Cyclo-cross UCI.

 

Brand a pris la médaille de bronze avec un retard de 10". Compton a fini quatrième à une minute, tandis que la Belge Sanne Cant, triple tenante du titre, a pris la douzième place (+3'32") sur un circuit qui a créé de sérieux écarts.

 

L'émotion sur le visage des stars du jour en disait long au bout d'un véritable thriller : Alvarado s'est effondrée en larmes après avoir franchi la ligne, Brand a tenté de se contenir, avant que sa déception ne coule sur ses joues.

 

"J'étais très fatiguée dans le dernier tour, a expliqué Alvarado. Je ne pensais pas que je gagnerais aujourd'hui, mais le rythme a un peu baissé et c'était ma chance pour lancer une dernière attaque et tout donner jusqu'à la ligne."

 

Femmes Juniors et Hommes Moins de 23 ans : les Pays-Bas ont tout pris

Avec une Championne du Monde Femmes Elite âgée de seulement 21 ans, les Néerlandais peuvent se réjouir pour le présent et les années à venir. D'autant plus si l'on observe les résultats des deux autres courses de la journée.

 

La sélection oranje a immédiatement montré que le circuit de Dübendorf correspondait bien à ses talents. La course Femmes Juniors a vu Shirin van Anrooij et sa compatriote Puck Pieterse (vainqueure des Championnats d'Europe dans cette catégorie cette saison) signer un doublé devant l'Américaine Madigan Munro (Championne Panaméricaine Femmes Juniors).

 

Partie à l'attaque dans le premier tour, van Anrooij ne s'est jamais retournée et s'est finalement imposée avec 53" d'avance sur Pieterse. "Je voulais tout donner dès le départ, a expliqué Van Anrooij après sa victoire. C'était un parcours très difficile et je savais que j'étais en forme pour rouler seule, donc c'était un bon circuit pour moi." Son sourire radieux a illuminé la matinée.

 

Avec 46 participantes originaires du monde entier, cette course restera comme le premier événement Femmes Juniors dans l'histoire des Championnats du Monde Cyclo-cross UCI. Van Anrooij et ses poursuivantes peuvent désormais rêver de suivre les traces de leurs aînées.

 

Dans la course des Hommes Moins de 23 ans, le Suisse Kevin Kuhn (vainqueur de la Coupe du Monde Cyclo-cross UCI Telenet 2019-2020 dans cette catégorie) a tenté de tirer le meilleur parti des défis proposés sur ses terres. Il a rapidement mis ses rivaux sous pression et provoqué une première sélection avec le Français Antoine Benoist, le Belge Niels Vandeputte et les Néerlandais Ryan Kamp, Mees Hendrikx et Pim Ronhaar.

 

À l'image de ses récents succès en Coupe du Monde UCI (à Nommay et Hoogerheide), Kamp s'est ensuite lancé à l'attaque et a distancé ses adversaires. Sa victoire devant Kuhn et Hendrikx lui offre le maillot arc-en-ciel dont il rêvait : "Je suis seulement dans ma deuxième année Espoirs. Je vais pouvoir courir avec ce maillot pendant toute la saison prochaine !"

 

Après avoir accumulé les succès samedi, Kamp et ses compatriotes peuvent désormais célébrer leur réussite tandis que les Hommes Juniors, les Femmes Moins de 23 ans et les Hommes Elite se préparent pour la deuxième journée de compétition à Dübendorf, ce dimanche. Préparez-vous également !

 

Résultats de la première journée des Championnats du Monde Cyclo-cross UCI 2020