Cyclo-cross : le dénouement de la saison approche

janv. 15, 2020, 15:39

Des batailles fiévreuses dans la boue, dans une atmosphère bouillante qui tranche avec les températures glaciales... La saison hivernale est très particulière et elle arrive bientôt à son terme. Heureusement, les héros de la saison froide ont encore des réserves d'énergie pour se lancer dans un ultime grand affrontement avant de ranger leur vélo de cyclo-cross pour passer à d’autres disciplines.

 

Deux manches doivent encore être disputées dans la Coupe du Monde Cyclo-cross UCI Telenet 2019-2020. Nommay –Pays de Montbéliard (France) et Hoogerheide – Provincie Nord-Brabant (Pays-Bas) se préparent à accueillir les spécialistes du cyclo-cross : hommes et femmes, athlètes nouveaux venus et plus expérimentés . Et quelques jours seulement après la consécration des vainqueurs de la Coupe du Monde UCI, les champions se disputeront les maillots arc-en-ciel aux Championnats du Monde Cyclo-cross UCI de Dübendorf (Suisse) au tout début du mois de février.

 

Le premier rendez-vous se déroulera donc en France, avec le retour de la Coupe du Monde UCI Telenet à Nommay le 19 janvier. Le site accueillera une manche de la Coupe du Monde pour la 13e fois, deux ans après les victoires du Néerlandais Mathieu Van der Poel et de l'Américaine Katie Compton.

 

[YOUTUBE ID="OhQ92vP6MhA"]  

 

Aerts a les cartes en main

Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix) ne sera pas au départ cette fois-ci. Il s'agit en effet pour la jeune star d'équilibrer son programme alors qu'il vise le succès dans trois disciplines (cyclo-cross, route et mountain bike). Il espère maintenant décrocher une nouvelle fois l'arc-en-ciel aux Championnats du Monde UCI après avoir remporté un sixième titre de Champion des Pays-Bas. Il sera en revanche présent à Hoogerheide (26 janvier), où il a déjà remporté à quatre reprises l’épreuve de cyclo-cross qui porte le nom de son père, Adrie Van der Poel.

 

L’avant-dernier rendez-vous de cette édition de la Coupe du Monde UCI verra tout de même une belle cohorte de champions se disputer les lauriers de la gloire chez les Hommes Elite. Pendant que Mathieu Van der Poel remportait les quatre dernières manches disputées, son voisin belge Toon Aerts (Telenet Baloise Lions) tirait le meilleur partie de sa régularité aux avant-postes pour ravir la tête du classement général à son compatriote Eli Iserbyt (Marlux-Bingoal).

 

Aerts est monté sur le podium lors de cinq des sept premières manches de la série. Il lui reste deux opportunités pour s'imposer dans une course mais il cherchera sans doute surtout à conserver la tête du classement général devant ses compatriotes. Michael Vanthourenhout (Pauwels Sauzen - Bingoal) suit avec 45 points de retard. On retrouve derrière lui ses coéquipiers Eli Iserbyt et Laurens Sweeck, puis Quinten Hermans (Circus Wanty Group Gobert).

 

Alvarado sous pression

Le classement de la Coupe du Monde UCI est encore plus serré chez les Femmes Elite. Un seul point sépare la jeune Néerlandaise Ceylin del Carmen Alvarado (Alpecin-Fenix) et sa poursuivante, la Tchèque Katerina Nash (Clif Pro Team). La bataille promet d'être acharnée jusqu'à l'arrivée à Hoogerheide !

 

Une autre jeune Néerlandaise, Annemarie Worst (777.be), ne compte que 15 points de retard grâce à ses deux succès cette saison, à Berne (Suisse) et à Tábor (République tchèque). Elle est suivie de près par deux autres compatriotes, Inge van der Heijden (CCC-Liv) et Lucinda Brand (Telenet Baloise Lions). Cette dernière tentera de rééditer son impressionnante série de résultats de la fin d'année : 4e à Tábor, 2e à Coxyde, et vainqueure à Namur et Heusden-Zolder.

 

La star française Pauline Ferrand-Prévot (Canyon-SRAM Racing) manquera ces prochains rendez-vous après une opération de l'artère iliaque en janvier. La Championne du Monde UCI 2015 de la discipline vise un retour à la compétition au printemps.

 

[TWITTER ID="https://twitter.com/FERRANDPREVOT/status/1215726697460457472"]

 

Nys à nouveau au premier plan ?

Du haut de ses 21 ans, Ceylin del Carmen Alvarado est également en tête de la Coupe du Monde Cyclo-cross UCI Telenet 2019-2020 dans la catégorie des Femmes Moins de 23 Ans. Elle devance sa compatriote néerlandaise Inge van der Heijden (20 ans). La jeune Britannique Anna Kay (Experza Pro CX) occupe la troisième position avant les deux dernières manches. « J’ai accompli plus que je ne pensais », confiait-elle plus tôt dans la saison. Elle se projetait alors sur de nouveaux succès en Coupe du Monde UCI et un podium aux Mondiaux

 

Antoine Benoist (Alpecin-Fenix), troisième du classement des Hommes Moins de 23 Ans, devrait également manquer le rendez-vous de Nommay : il participera à un camp d'entraînement avec Mathieu Van der Poel. Le jeune Français de 20 ans sera de retour à Hoogerheide et est également attendu parmi les principaux protagonistes des Mondiaux. D'ici là, la voie est libre pour le Suisse Kevin Kuhn et le Néerlandais Ryan Kamp pour une explication au sommet.

 

Chez les Hommes Juniors, Thibau Nys, fils du légendaire Sven Nys âgé de 17 ans, a remporté les cinq premières manches de la Coupe du Monde Cyclo-cross UCI Telenet 2019-2020. Le jeune Belge, également sacré Champion d'Europe Juniors, pourra-t-il reproduire le grand chelem réalisé par Mathieu Van der Poel en 2013 ? C'est l'un des nombreux enjeux qui vont animer la fin de saison.