Tour of Chongming Island UCI Women’s WorldTour : une épreuve pour la promotion du développement durable

mai 10, 2019, 12:43

Le Tour of Chongming Island UCI Women’s WorldTour , dixième épreuve du circuit professionnel féminin, met en avant non seulement le cyclisme féminin mais aussi la promotion de l’écologie dans une zone à forte densité de population.

Quand les habitants de Shanghai (on parle là d’environ 25 millions de personnes) aspirent à sortir de la ville pour rejoindre un cadre plus verdoyant et naturel, ils n’ont qu’à traverser la rivière Yangtsé pour atteindre l’île alluviale de Chongming, qui a émergé en l’an 618 dans l’embouchure du plus long fleuve d’Asie (le troisième du monde après le Nil et l’Amazone), qui prend sa source sur le plateau tibétain à 6’300 kilomètres de là.

L’île de Chongming couvre actuellement quelque 1’300 kilomètres carrés et se trouve administrée par Shanghai bien que la province du Jiangsu soit géographiquement plus proche, au nord du comté. Au sud, l’île fait face au district de Pudong, où se situe le premier aéroport international de la plus grande ville de Chine.

En 2013, l’épreuve de Coupe du Monde Route Femmes UCI du Tour de l’île de Chongming, remportée en solo par l’Ukrainienne Tetyana Riabchenko en lieu et place du sprint massif attendu, s’était élancée de la rive urbanisée du fleuve majestueux, devant le splendide Oriental Sports Centre de Shanghai. Cela signifiait rallier Chongming par les 25 kilomètres représentant l’enchaînement du pont et tunnel du Yangtsé, qui a ouvert en 2009 et offre une alternative au ferry lancé par le gouvernement de la dynastie Qing en 1896. D’abord, un tunnel de 9 km opère la jonction entre la ville de Shanghai et l’île de Changxing. Il est prolongé par un pont de 16 km qui mène à Chenjia sur l’île de Chongming. L’ouvrage a été inauguré en 2005 par l’ancien président Jiang Zemin, dont le nom reste associé au pont. Mais le Tour cycliste de l’île de Chongming est plus ancien. Sa création remonte à 2003. L’événement a fait son apparition au Calendrier International UCI en 2006, avec la victoire de l’Australien Robert McLachlan, de l’équipe Drapac-Porsche, au terme des cinq étapes ; mais dès l’année suivante, il est devenu une course féminine.

La première lauréate fut une Chinoise, Li Meifang. La première année, elle avait battu la Néerlandaise Ellen van Dijk et l’Australienne Belinda Goss, des références internationales ! Depuis lors, avec le statut d’épreuve de la Coupe du Monde Route Femmes UCI puis de l’UCI Women’s WorldTour, la course est restée l’événement principal du cyclisme féminin en Chine, et le seul à l’échelle mondiale jusqu’à la création, l’an passé, du Tour of Guangxi Women’s WorldTour, qui clôt le circuit.

Comme le terrain de jeu est absolument plat, le Tour of Chongming Island est devenu le paradis des sprinteuses. De fait, figurent au palmarès quelques-unes des meilleures spécialistes de la planète : l’Australienne Chloe Hosking, la Néerlandaise Kirsten Wild, la Belge Jolien D’Hoore et l’Allemande Charlotte Becker, récentes lauréates au généra,l tandis que l’Italienne Giorgia Bronzini, ancienne double Championne du Monde UCI (2010 et 2011), a remporté plusieurs étapes.

Le Tour of Chongming Island a son identité propre avec ses routes larges, ses quelques virages serrés et son prix de Reine de la Montagne sur la partie la plus élevée du pont au-dessus du Yangtsé (la traversée du tunnel n’est pas au programme cette année) ! Au vu de la configuration géographique de la troisième plus grande île de Chine (après Taïwan et Hainan), les étapes se terminent souvent par des sprints massifs spectaculaires. Cette fois, les trois arrivées sont localisées au New Park City.

Des banderoles sont déployées tout au long du parcours pour accueillir et encourager les participantes, mais aussi, et surtout, pour attirer l’attention de la population sur la nécessité de maintenir l’île verte et propre. L’eau et la nature sont des éléments importants de l’identité de Chongming, qui abrite une réserve ornithologique et où l’on trouve de nombreux canaux. La ville écologique de Dongtan est en construction et vise l’autonomie énergétique sans émission de carbone. La biodiversité et le développement durable sont au centre des objectifs du projet. C’est précisément pour cela que le cyclisme a un rôle central à jouer sur l’île de Chongming.