Déclaration de l’UCI sur les futures directives d’éligibilité des athlètes transgenres dans le sport de haut niveau

nov. 4, 2019, 12:00

L’Union Cycliste Internationale (UCI) se réjouit du consensus obtenu par le groupe de travail – dont elle fait partie aux côtés d’autres Fédérations Internationales – qui s’est réuni récemment à Lausanne sur le thème de l’éligibilité des athlètes transgenres dans le sport de haut niveau.

L’UCI partage les conclusions atteintes par les participants, parmi lesquels des représentants des athlètes transgenres et cisgenres, qui prévoient notamment que si une Fédération décide d’utiliser la testostérone comme indicateur, l’éligibilité de l’athlète à la catégorie Femmes devrait être limitée à une valeur maximale de 5 nmol/L.

Le consensus élaboré par le groupe de travail permettra à l’UCI de prendre en considération, dans le cadre de l’évolution de notre société, le désir des athlètes concernés de concourir tout en garantissant au mieux l’égalité des chances des participantes dans les compétitions féminines.

Le texte concerné sera soumis à l’approbation du Comité Directeur de l’UCI en vue d’une application en 2020. L’UCI adaptera ses règlements en lien avec les nouvelles lignes directrices.