Impact économique des grands événements cyclistes UCI de 2019

juil. 9, 2020, 15:16

En 2019, les Championnats du Monde et les Coupes du Monde de l'UCI ont rassemblé 7’000 athlètes de 99 pays dans le cadre de 78 épreuves, révèle un rapport réalisé par EY et commandité par l'instance faîtière du cyclisme mondial, l'Union Cycliste Internationale (UCI).

Pour les athlètes de haut niveau, les événements de l'UCI font partie des plus grands rendez-vous sportifs de la saison : le titre de Champion du Monde UCI s'accompagne du privilège de porter le prestigieux maillot arc-en-ciel durant la saison suivante. Le maillot spécial porté par le leader d'une Coupe du Monde UCI désigne quant à lui le coureur à battre dans la bataille pour la victoire finale au classement général de la série.

Grâce à la popularité de ces événements auprès des athlètes, des équipes, des Fédérations Nationales et du public, les villes et les régions hôtes peuvent tirer parti de leur engagement dans une large mesure, notamment sous la forme de retombées pour leur économie locale et leur image.

C'est ce qui ressort d'une étude commanditée par l'UCI et réalisée par le cabinet de services professionnels EY pour la deuxième année consécutive (étude 2018 disponible ici). L'étude de 2019 s'est concentrée sur quatre événements UCI : les Championnats du Monde Route UCI du Yorkshire (Grande-Bretagne), les Championnats du Monde Cyclo-cross UCI de Bogense (Danemark), les Championnats du Monde BMX UCI de Heusden-Zolder (Belgique) et la huitième manche de la Coupe du Monde Mountain Bike UCI Mercedes-Benz, disputée à Val di Sole (Italie).

L'étude a révélé que ces quatre événements ont généré 38,2 millions d'euros de revenus d'activité additionnels pour l’économie locale des villes et régions hôtes.

Les Championnats du Monde Route UCI 2019, qui se sont déroulés dans le Yorkshire du 22 au 29 septembre, en sont un bon exemple :

  • L'événement a contribué à hauteur d'environ 28,2 millions d'euros au produit intérieur brut (PIB) de Harrogate et de la région du Yorkshire, soit l'équivalent de 710 emplois (sur un an).
  • Les visiteurs ont représenté 80 % de l'impact des Championnats du Monde UCI.
  • L'industrie hôtelière a bénéficié plus que toute autre des dépenses des visiteurs étrangers, qui ont dépensé en moyenne 48 euros par nuit dans le cadre d'une dépense quotidienne moyenne de 117 euros.
  • Le Yorkshire a fait forte impression sur les visiteurs, 86 % d'entre eux déclarant qu'ils voyaient la région comme une future destination de vacances.
  • Le Yorkshire a bénéficié d'une visibilité accrue grâce à une audience télévisée totale de 329 millions (contre 250 millions en 2018) dans 118 pays (100 en 2018).

Il en va de même pour les autres événements UCI considérés dans l'étude de 2019 : les Championnats du Monde Cyclo-cross UCI de Bogense, les Championnats du Monde BMX UCI de Heusden-Zolder et la manche de Coupe du Monde Mountain Bike UCI Mercedes-Benz UCI de Val di Sole ont respectivement contribué à hauteur d'environ 3,6 millions, 4,1 millions et 2,3 millions d'euros au PIB des villes et régions hôtes, tout en laissant un héritage cycliste durable.

Le Président de l'UCI David Lappartient a déclaré : « 2019 a été une nouvelle année de compétitions passionnantes et véritablement mondiales, avec près de cent nationalités représentées dans les épreuves UCI de nos huit disciplines. La deuxième édition de l'étude EY menée en collaboration avec notre Fédération a confirmé les bénéfices économiques générés par nos événements pour les villes hôtes et leurs régions pendant et après la compétition. Il ne fait aucun doute que les Championnats du Monde UCI et les Coupes du Monde UCI sont de puissants moteurs de l'activité économique locale en termes de cyclisme et de visiteurs. »

Peter Arnold, Partenaire de l'équipe consultative en matière économique d'EY au Royaume-Uni, a ajouté : « En 2019, les compétitions de l'UCI ont continué à illustrer les avantages que peuvent apporter les événements cyclistes aux économies locales. Les régions d'accueil ont vu une forte participation stimuler l'activité économique, tandis que leur profil a été amélioré grâce à l'engagement des publics nationaux et internationaux. Au-delà de l'augmentation immédiate des dépenses, l'héritage de ces événements cyclistes peut avoir des avantages socio-économiques de grande envergure. Ces avantages vont de l'amélioration des résultats en matière de santé à l'augmentation durable du tourisme, en passant par l'encouragement des habitants à pratiquer davantage de sport. »

Cliquez ici pour lire l'étude EY (en anglais)