L’UCI, l’ITA et la CADF progressent ensemble dans la mise en œuvre de la future organisation de l’antidopage dans le cyclisme

avr. 28, 2020, 16:32

A la suite de la décision de principe du Comité Directeur de l’UCI du 31 janvier 2020 de transférer les activités opérationnelles de son programme antidopage à l’International Testing Agency (ITA)[1] à partir du 1er janvier 2021, l’UCI a réuni lundi par visioconférence les représentants des familles du cyclisme professionnel sur route masculin – équipes (AIGCP), organisateurs (AIOCC) et coureurs (CPA) – pour les informer de l’état d’avancement des travaux préparatoires à cette transition. Cette réunion s’inscrivait dans le processus de consultation des parties prenantes initié en 2019 et qui se poursuivra tout au long de l’année 2020.

Lors de la réunion, les participants ont pu assister à une présentation commune de l’ITA et de la Fondation Antidopage du Cyclisme (CADF) détaillant la feuille de route, les actions entreprises à ce jour et les prochaines échéances. De même, les familles du cyclisme sur route professionnel ont pu constater que toutes les conditions posées par le Comité Directeur de l’UCI – parmi lesquelles l’obligation pour l’ITA de créer une cellule dédiée au cyclisme, d’offrir la possibilité à l’ensemble des collaborateurs de la CADF de la rejoindre, d’affecter les contributions financières des parties prenantes du cyclisme exclusivement au programme antidopage dans ce sport et d’en rendre compte de manière régulière au futur Comité de Financement (composé de représentants de l’UCI, de l’AIGCP, du CPA et de l’AIOCC) – figuraient  dans le contrat entre l’UCI et l’ITA en cours de finalisation. Ce contrat sera ratifié lors de la prochaine réunion du Comité Directeur de l’UCI au mois de juin.

Les représentants des familles ont pu constater l’excellente collaboration entre l’UCI, l’ITA et la CADF, qui travaillent de manière constructive à la réalisation de ce projet ambitieux et significatif pour le sport. Notre Fédération Internationale est très satisfaite de l’avancement des travaux préparatoires et de l’implication dans un esprit harmonieux des parties concernées.

Les participants ont également échangé sur l’impact de l'actuelle pandémie de coronavirus (Covid-19) sur le programme antidopage 2020 et ont souligné l’importance d’une reprise des activités de contrôle au niveau habituel dès que possible, tout en respectant naturellement les réglementations sanitaires adoptées par les autorités nationales compétentes. A la suite de la réunion, l’UCI, l’AIGCP, l’AIOCC et le CPA ont formellement interpellé la CADF pour obtenir des informations détaillées sur ces points.

Malgré la difficulté des circonstances actuelles, l’UCI, l’ITA et la CADF restent convaincues que la transition s’opérera dans les meilleures conditions possibles et permettra de renforcer la protection des athlètes propres.

L’UCI et les parties impliquées continueront de tenir les familles du cyclisme professionnel sur route informées durant la période à venir dans la perspective du transfert complet de ses activités antidopage à l’ITA dès le 1er janvier 2021.

[1] L’ITA ("International Testing Agency") est une organisation internationale constituée en tant que fondation à but non lucratif basée à Lausanne (Suisse). Etablie sous l’impulsion du Mouvement olympique avec le soutien de l’Agence Mondiale Antidopage (AMA), sa mission est d’offrir des services antidopage indépendants des pouvoirs sportifs ou politiques. Elle gère actuellement les programmes de plus de 40 organisations, dont des Fédérations Internationales de sports olympiques et des organisateurs d’événements de premier plan.