L’UCI renforce le programme antidopage autour des UCI Women’s WorldTeams

janv. 23, 2020, 15:00

Dans le cadre de l’introduction des UCI Women’s WorldTeams (8 équipes), un élément majeur de la nouvelle organisation du cyclisme professionnel féminin sur route en 2020, l’Union Cycliste Internationale (UCI) a décidé d’accroître à partir de cette saison les ressources engagées dans le programme antidopage destiné à cette nouvelle catégorie d’équipes, l’équivalent de la 1re division de l’UCI Women’s WorldTour.

Le programme, défini et mis en œuvre par la Fondation Antidopage du Cyclisme (CADF), se caractérise tout d’abord par un effort financier accru, à la fois de la part des équipes et de l’UCI :

  • UCI Womens’ WorldTeams : EUR 10,000 par équipe ;
  • UCI : EUR 10,000 par UCI Women’s WorldTeam.

L’enveloppe globale se situe ainsi à EUR 20,000 par UCI Women’s WorldTeam, apportés conjointement par les équipes et la Fédération Internationale. Cette augmentation significative des ressources financières engagées doit notamment permettre d’étendre sensiblement le nombre de coureurs inclus dans le Groupe Cible de l’UCI (le « RTP »).

En 2020, le total de coureuses sur route incluses dans le RTP s’élèvera à 53, sur la base d’un minimum de 3 athlètes par UCI Women’s WorldTeam enregistrée, contre 29 l’an passé pour 90 prélèvements réalisés (selon les statistiques les plus récentes).

Les coureurs du RTP fournissent des informations de localisation permettant ainsi l’organisation de contrôles inopinés, élément clé du programme antidopage, lesquels peuvent être combinés avec ceux réalisés par les Organisations Nationales Antidopage (ONADs) correspondantes.

Au-delà de 2020, le nombre d’athlètes dans le RTP continuera de croître à la faveur de l’augmentation du nombre d’UCI Women’s WorldTeams enregistrées dans la série :

  • 12 UCI Women’s WorldTeams pour un total de 65 coureurs minimum dans le RTP, en 2021 ;
  • 15 UCI Women’s WorldTeams pour un total de 74 coureurs minimum dans le RTP, en 2022. 

Evolution du nombre de coureurs sur route dans le RTP (2019-2022) :

 Nombre de coureuses minimum dans le RTPVariation (%) par rapport à 2019
201929  
202053 +82
202165+124
202274+155

Le renforcement du dispositif dédié aux UCI Women’s WorldTeams inclura également :

  • Contrôles effectués sur l’ensemble de l’UCI Women’s WorldTour (21 épreuves dans 10 pays pour 46 jours de courses) ;
  • Contrôles sanguins pré-compétition et pendant la compétition pour le passeport biologique de l’athlète (ABP) ;
  • Contrôles aux camps d’entraînement ;
  • Stockage à long terme des échantillons prélevés.

D’un point de vue opérationnel, afin de mener à bien cet effort supplémentaire, la CADF va poursuivre sa stratégie de coordination et de mutualisation des ressources avec les ONADs.

Le Président de l’UCI David Lappartient a déclaré : « L’accroissement significatif des ressources en faveur des UCI Women’s WorldTeams, la nouvelle première division du cyclisme professionnel féminin sur route, est une nouvelle étape importante dans l’engagement de l’UCI pour un sport propre tout comme dans la position de notre Fédération aux avant-postes de la lutte contre les tricheurs. Assurer l’intégrité et la réputation du cyclisme a un coût mais n’a pas de prix. »