L’UCI renforce le protocole sanitaire des conduites à tenir dans le cadre de la reprise des compétitions cyclistes sur route de la saison 2020

juil. 29, 2020, 17:37

Déterminée à assurer dans toute la mesure du possible la sécurité des athlètes engagés sur les épreuves de l’UCI WorldTour, de l’UCI Women’s WorldTour, de l’UCI ProSeries, et de classes 1 et 2, et de toutes les personnes impliquées dans ces événements, l’Union Cycliste Internationale (UCI) publie aujourd’hui une version actualisée du document précisant les conduites à tenir dans le cadre de la reprise des compétitions cyclistes sur route de la saison 2020.

Cette mise à jour vise notamment à clarifier les responsabilités des différentes parties dans l’intérêt collectif. Le protocole renforcé est le fruit de nombreux échanges entre l’UCI et les familles du cyclisme sur route, notamment les équipes, sur la base de l’expérience de chacun des acteurs depuis l’instauration du protocole sanitaire diffusé par l’UCI le 19 juin dernier. Depuis lors, le dispositif a pu être optimisé, notamment au niveau des tests de diagnostic viral obligatoires, avec l’augmentation des ressources de laboratoires et la mutualisation des informations entre médecins d’équipes. L’UCI a pu noter, avec satisfaction, une prise de conscience croissante de la part des acteurs de la nécessité d’appliquer strictement les instructions sanitaires dans l’intérêt de tous.

Forte de cette évolution et des progrès effectués dans l’accès aux ressources médicales, l’UCI, en sa qualité d’instance régulatrice du sport, peut aujourd’hui – en plus des amendes déjà prévues – prendre des sanctions plus importantes en adéquation avec le but recherché et dans l’intérêt général.

En vertu des dispositions du protocole, en cas de manquement des équipes en matière de présentation d’une preuve démontrant la réalisation des tests de diagnostic viral exigés par le protocole, au plus tard au moment de la confirmation du coureur, le coureur concerné ne pourra pas participer à l'épreuve. De manière générale, un barème de sanctions (amende ou autres sanctions déterminées par la Commission Disciplinaire) s’appliquera pour tout coureur ou équipe qui n'appliquera pas les mesures obligatoires en vertu du protocole.

En cas de manquement d'un organisateur d'épreuve à l'obligation de mettre en œuvre les mesures requises par le protocole, l'UCI pourra prendre une série de mesures allant de la mise en demeure d’appliquer les mesures préventives adéquates dans un délai fixé, jusqu’au retrait du Calendrier International Route UCI de l’épreuve ou de toute autre épreuve organisée par l'organisateur pendant la période d'application du protocole. Des amendes peuvent également être imposées par la Commission Disciplinaire.

Le Président de l’UCI David Lappartient a déclaré : « Dans l’intérêt général, tout le monde doit jouer le jeu face au risque de propagation du virus. Plus d’un mois et demi après la publication du protocole de conduites à tenir, et fort des améliorations apportées au dispositif, il est important que chaque membre de la famille du cyclisme sur route soit tenu responsable de ses actes. Respecter les obligations du protocole, c’est agir au nom du collectif. A un moment crucial de la saison pour notre sport, où, on le voit, la situation demeure fragile, il est capital d’agir plus que jamais unis et responsables. »

Règles à appliquer dans le cadre de la reprise de la saison du cyclisme sur route dans le contexte de la pandémie de coronavirus – UCI WorldTour - UCI Women’s WorldTour - UCI ProSeries - Championnats Continentaux de cyclisme sur route (ME et WE) - Championnats du Monde UCI de cyclisme sur route (ME et WE)

Règles à appliquer dans le cadre de la reprise de la saison du cyclisme sur route dans le contexte de la pandémie de coronavirus – Courses de classe 1 et de classe 2