Le Comité Directeur de l’UCI adopte une série de mesures en faveur de l’essor du cyclo-cross et du cyclisme en général

févr. 1, 2019, 17:58

Les Championnats du Monde Cyclo-cross UCI 2022 sont attribués à Fayetteville (Etats-Unis)

Réuni jeudi et vendredi à Middelfart, au Danemark, en marge des Championnats du Monde Cyclo-cross UCI 2019 de Bogense, le Comité Directeur de l’Union Cycliste Internationale (UCI) a pris une nouvelle série de décisions importantes pour le développement du cyclisme. 

Les Championnats du Monde Cyclo-cross UCI 2022 ont été attribués à Fayetteville (Arkansas), aux Etats-Unis. Cette décision marque le retour du plus grand événement annuel de la discipline dans ce pays qui avait déjà organisé les Mondiaux UCI de Louisville (Kentucky) en 2013. Les Etats-Unis accueilleront de plus en septembre des manches de la Coupe du Monde Cyclo-cross UCI Telenet pour la troisième saison d’affilée, ce qui confirme l’essor de la discipline en Amérique du Nord. 

Les Championnats du Monde Cyclo-cross UCI 2023 ont quant à eux été attribués à Hoogerheide (Pays-Bas). Avec Dübendorf (Suisse) en 2020 et Ostende (Belgique) en 2021, les villes-hôtes des Mondiaux UCI de la discipline sont dorénavant connues pour les quatre années à venir.

Le Comité Directeur a aussi approuvé le Calendrier International Cyclo-cross UCI 2019-2020, qui inclut la Coupe du Monde Cyclo-cross UCI Telenet.

Calendrier de la Coupe du Monde Cyclo-cross UCI Telenet 2019-2020 :

14.09.2019 – Iowa City (USA) 

22.09.2019 – Waterloo (USA) 

22.10.2019 – Berne (SUI) 

16.11.2019 – Tabor (CZE) 

24.11.2019 – Koksijde (BEL) 

22.12.2019 – Namur (BEL) 

26.12.2019 – Heusden-Zolder (BEL) 

19.01.2020 – Nommay - Pays de Montbéliard (FRA) 

26.01.2020 – Hoogerheide - Provincie Noord-Brabant (NED) 

L’UCI a le plaisir d’annoncer de nouvelles initiatives en faveur du cyclo-cross féminin, qui viennent compléter les mesures déjà rendues publiques à l’issue du Comité Directeur d’Arzon (France), en juin 2018 :

• A partir de la saison prochaine, les Fédérations Nationales pourront introduire une catégorie Femmes Juniors dans leurs Championnats Nationaux. Les athlètes concernées recevront le même nombre de points UCI que leurs homologues masculins.

• A compter de la saison 2020-2021 :

- les épreuves des Femmes Juniors pourront être inscrites au Calendrier International UCI ainsi qu’aux Championnats Continentaux, et attribueront le même nombre de points UCI que celles des Hommes Juniors ;

- la durée des courses de la Coupe du Monde Femmes Elite (qui regroupera les femmes de 19 ans et plus) passera à 50 minutes (identique à celle des Hommes Moins de 23 ans).

• A partir de la saison 2021-2022 : 

- les épreuves du Calendrier international UCI et les Championnats Nationaux devront inclure obligatoirement une course Femmes Juniors ;

- la durée des courses pour les Femmes de 19 ans et plus, dans tous les événements, passera à 50 minutes.

Ces actions s’ajoutent aux progrès réalisés ces 12 derniers mois : égalisation des prize money versés dans le cadre des classements généraux de la Coupe du Monde pour les catégories Hommes et Femmes depuis la saison 2018-2019 ; introduction de la catégorie Femmes Juniors dans les Championnats du Monde UCI 2020 et la Coupe du Monde UCI à partir de 2020-2021 ; parité des prize money payés par les organisateurs de toutes les manches de la Coupe du Monde pour les catégories Hommes et Femmes atteinte en 2021-2022, sur la base d’une augmentation progressive sur trois ans. 

En ce qui concerne l’enregistrement des Equipes Cyclo‐cross UCI, l’UCI exigera que ces dernières comprennent un minimum de trois coureurs, dont au moins une femme et un homme, ceci afin d’assurer la mixité au sein des équipes.

S’exprimant au sujet de ces décisions, le Président de l’UCI David Lappartient a déclaré : « Nous poursuivons le développement du cyclo-cross avec l’introduction d’une nouvelle catégorie Femmes Juniors généralisée à tous les échelons de notre calendrier d’ici 2021-2022. Nous nous réjouissons par ailleurs du retour de nos Mondiaux aux Etats-Unis en 2022. Cela confirme l’internationalisation du cyclo-cross et témoigne d’un intérêt accru des organisateurs pour une discipline qui offre de grandes opportunités de développement. »

Concernant le cyclisme sur route, le Comité Directeur a approuvé le lancement du Groupe de travail Attractivité des épreuves, dont l’action s’étalera de janvier à septembre 2019. Composé de représentants des différentes familles du cyclisme (incluant les médias et les fans), ce groupe de travail mènera une large consultation qui débouchera sur des tests menés lors d’épreuves ciblées, et des propositions qui seront soumises à l’approbation du Comité Directeur de septembre. Les changements seront introduits en janvier 2020. 

Dans la perspective de l’amélioration constante de la qualité et de la sécurité des épreuves de la série, le Comité Directeur a décidé de créer un poste de Conseiller Technique pour l’UCI Women’s WorldTour. Celui-ci travaillera avec le Président du Collège des Commissaires et les organisateurs sur divers aspects techniques (parcours et installations). 

Le Comité Directeur a salué la reconduction et l’extension de l’assistance-vidéo en 2019. En plus des trois Grands Tours, des cinq Monuments et des Championnats du Monde Route UCI déjà concernés en 2018, le programme sera étendu à 11 courses d’un jour supplémentaires : l’Omloop Het Nieuwsblad Elite, Kuurne-Bruxelles-Kuurne, les Strade Bianche, les Driedaagse Brugge de Panne, l’E3 BinckBank Classic, Gent-Wevelgem in Flanders Fields, Dwars door Vlaanderen / A travers la Flandre, le Scheldeprijs, De Brabantse Pijl / la Flèche Brabançonne, l’Amstel Gold Race et la Flèche Wallonne.      

Par ailleurs, le Comité Directeur s’est réjoui des avancées réalisées en matière de lutte contre la fraude technologique. Durant la saison 2018, un total de 15'756 contrôles ont été effectués à l’aide de tablettes magnétométriques, et de 647 à l’aide de rayons X. 

Dans le même domaine, la phase d’étude lancée dans le cadre du programme visant à développer des trackers magnétiques, menée en collaboration avec le Commissariat à l’Energie atomique et aux Energies renouvelable, est maintenant achevée. L’étape suivante consiste à effectuer les premiers tests sur le terrain dans la perspective du développement d’une première série de prototypes.

S’agissant du mountain bike, il a été convenu que les premiers Championnats du Monde E‐Mountain Bike UCI qui auront lieu à Mont‐Sainte‐Anne, au Canada, se dérouleront le 28 août 2019, pendant les Championnats du Monde Mountain Bike UCI présentés par Mercedes‐Benz. Les Championnats du Monde E‐Mountain Bike UCI utiliseront un parcours de cross‐country de 7,3 km, et la course durera entre 1 h 30 et 1 h 45. De plus amples informations seront bientôt communiquées.

A la suite de l’annonce de l’introduction du vélo sur neige (snow bike) dans le Règlement UCI, trois événements, tous organisés en France, ont été inscrits au Calendrier International Mountain Bike UCI en 2019 : Châtel (07‐08.02.2019), Vars-Hautes‐Alpes (14.03.2019) et Isola 2000 (20‐21.04.2019). En 2020, l’objectif consistera à organiser une Coupe du Monde UCI de la spécialité, qui comptera cinq manches réparties sur plusieurs continents.

Dans le domaine des disciplines off-road toujours, on a pu relever le succès des compétitions de la Coupe du Monde BMX Freestyle Park et des Championnats du Monde BMX Freestyle Park UCI au niveau de leur participation. Pour garantir la poursuite du développement harmonieux de la discipline dans ce contexte très favorable, l’UCI a décidé de limiter le nombre de participants afin de veiller à ce que les événements puissent se dérouler dans les temps impartis, tout en s’assurant que les meilleurs coureurs soient présents, et en permettant à chaque pays d’aligner au moins un coureur dans chaque catégorie. C’est dans cette optique que les décisions suivantes ont été prises :

• introduction d’un nombre minimum de points UCI pour avoir le droit de participer aux événements de la Coupe du Monde BMX Freestyle Park UCI ;

• création d’un système de quota pour les Championnats du Monde BMX Freestyle Park UCI.

Outre les Championnats du Monde Cyclo-cross UCI 2022 et 2023 déjà mentionnés, le Comité Directeur a procédé aux attributions suivantes :

• Championnats du Monde Cyclisme en salle UCI 2020 : Stuttgart (GER)

• Championnats du Monde Piste Junior UCI 2021 : Tel Aviv (ISR)

• Championnats du Monde Paracyclisme Route UCI 2021 : Cascais (POR) 

Il faut également noter que la date des Championnats du Monde Gran Fondo UCI 2019 de Poznan (Pologne) a été modifiée. L’événement sera dorénavant organisé du 29 août au 1er septembre.

Les calendriers suivants ont également été approuvés : 

Enduro World Series 2019

Coupe du Monde Mountain Bike Eliminator UCI 2019 powered by citymountainbike.com

Coupe du Monde BMX Freestyle UCI 2019

Coupe du Monde Trial UCI 2019

Calendrier International Piste UCI 2019-2020

S’agissant des athlètes, le Comité Directeur a approuvé la Déclaration sur les droits et responsabilités des athlètes présentée à la 133e Session du CIO, qui l’a adoptée au nom du Mouvement olympique en octobre 2018 à Buenos Aires (Argentine). L’objectif de ce texte consiste à soutenir davantage les sportifs en leur présentant leurs droits et responsabilités dans des domaines tels que l’intégrité, la gouvernance, la non-discrimination ou la protection contre le harcèlement et les abus.

« L’inclusion de la Déclaration sur les droits et responsabilités des athlètes du Comité International Olympique par l’UCI constitue un pas en avant important pour la protection de l’intégrité physique et psychologique des athlètes, tout en leur permettant de donner le meilleur d'eux-mêmes pendant et après leur carrière sportive », s’est félicité Katerina Nash, Présidente de la Commission des Athlètes de l’UCI.

En conclusion des deux journées de réunion, le Président de l’UCI David Lappartient a déclaré : « Je remercie le Comité Directeur d’avoir soutenu plusieurs initiatives importantes, dont la mise sur pied du groupe de travail sur l’attractivité des épreuves, un chantier essentiel pour l’avenir de notre sport. Je me réjouis également de l’attribution de nos Championnats du Monde à des pays comme Israël et le Portugal.  Cela permettra d’élargir encore l’audience du cyclisme à travers le monde. Je me réjouis enfin qu’un pas supplémentaire soit fait dans la protection des coureurs. »