Plus de 22'000 personnes ont participé à la consultation du grand public au sujet de l’attractivité du cyclisme sur route

juil. 17, 2019, 16:55

Ouverte du 10 au 16 juillet, la consultation du grand public au sujet de l’attractivité du cyclisme sur route lancée par l’Union Cycliste Internationale (UCI) a suscité un très grand intérêt auprès des fans : plus de 22'300 personnes ont exprimé leur opinion sur la situation actuelle de la discipline et leurs attentes quant à son évolution future.

 Des résidents de 134 pays des cinq continents ont participé à la consultation. Les cinq pays les plus représentés sont, dans cet ordre, les Etats-Unis, la France, l’Espagne, la Belgique et l’Italie. La Grande-Bretagne, l’Allemagne, la Colombie, l’Australie, la Russie et le Brésil figurent également parmi les 15 pays d’où proviennent le plus grand nombre de réponses.

 Menée dans huit langues (français, anglais, espagnol, arabe, russe, portugais, allemand et italien), la consultation abordait les points qui permettraient – ou non – de rendre le cyclisme sur route encore plus passionnant, notamment l’utilisation des oreillettes par les équipes et leurs coureurs, le recours aux capteurs de puissance en compétition, la taille et le budget des équipes, le format des épreuves, le mode de diffusion des événements ou les informations données pendant les courses.

 Le processus de consultation se poursuivra avec une série d’entretiens avec des personnes issues des différentes familles du cyclisme au sens large, et des discussions au sein d’un groupe de travail ad hoc composé de représentants des équipes, des coureurs et des organisateurs du cyclisme sur route, mais aussi des médias et des diffuseurs. Une série de propositions sera élaborée sur cette base en vue de leur approbation par le Conseil du Cyclisme Professionnel et le Comité Directeur de l’UCI en 2020.

 Le Président de l’UCI David Lappartient a déclaré : « La consultation lancée par l’UCI pour connaître l’opinion du grand public sur l’attractivité du cyclisme sur route et ses attentes quant à l’évolution de la discipline a donné l’occasion, pour la première fois, à toutes les personnes intéressées de s’exprimer. Le très grand nombre de réponses reçues constitue un vrai succès et une excellente base pour construire avec toutes les parties prenantes un cyclisme sur route encore plus intéressant et populaire. Merci à toutes les personnes qui ont contribué à la modernisation en cours de notre sport. »