Championnats du Monde Mountain Bike Marathon UCI : où les légendes naissent depuis 2003

sept. 17, 2019, 15:48

2019 marque le retour en Suisse des Championnats du Monde Mountain Bike Marathon UCI, eux qui n’y étaient plus venus depuis leur première édition, organisée en 2003 à Lugano. La compétition de cross-country Marathon (XCM) est le défi ultime d'endurance en mountain bike et réunit les meilleurs coureurs du monde prêts à affronter des distances de 60 à 160 km de parcours composés de différentes surfaces casse-pattes, et de sections techniques et exigeantes. Sans oublier les montées : le parcours des Mondiaux UCI à venir, à Grächen (21-22 septembre) en constitue un exemple typique avec un dénivelé de plus de 4’000 m pour les hommes et plus de 3’500m pour les femmes.

 

Les premiers Championnats du Monde Mountain Bike Marathon UCI faisaient partie du programme des Championnats du Monde Mountain Bike & Trials UCI, mais au vu du succès de cette première édition, le XCM a eu droit à son rendez-vous dédié dès 2004. Au cours de leur histoire, les Mondiaux UCI du Marathon ont vu défiler sur la plus haute marche du podium des spécialistes du XCM comme des athlètes venus du cross-country Olympique (XCO), habitués à des distances plus courtes, ou d’autres disciplines du cyclisme.

 

Les premières médailles d'or du XCM, en 2003, sont revenues au Suisse Thomas Frischknecht (le premier de ses deux titres mondiaux dans la spécialité, lui qui a également remporté une médaille d'argent olympique en XCO et s'est illustré au plus haut niveau en cyclo-cross) et à la Polonaise Maja Włoszczowska (elle aussi médaillée olympique, à deux reprises, et sacrée en 2010 Championne du Monde UCI de XCO, une épreuve dont elle a connu le podium mondial à quatre autres reprises).

 

Les coureurs suisses ont poursuivi sur cette lancée pour décrocher un total de 22 médailles en XCM, dont 10 en or. Les Polonaises avaient décroché deux médailles en 2003 (seule l'Allemagne en avait autant), Magdalena Sadlecka accompagnant Włoszczowska sur le podium en prenant la 2e place. Ce furent les seules médailles polonaises jusque 2018, lorsque le bronze des Mondiaux UCI d'Auronzo di Cadore (les troisièmes organisés en Italie) est revenu à Maja Włoszczowska, désormais âgée de 34 ans !

 

L'édition 2003, lorsque les Championnats du Monde UCI de XCO et de XCM, étaient disputés dans le cadre du même événement, a été fondatrice.

 

 

La course XCO Femmes avait été dominée par l'Allemande Sabine Spitz, qui allait également remporter le titre mondial de XCM en 2009 et monter sur le podium du Marathon en 2017. Médaillée d'or, d'argent et de bronze aux Jeux Olympiques, elle est à 47 ans une experte des épreuves d'endurance. En 2019, elle a fini quatrième de l'Absa Cape Epic avec sa compatriote Nadine Rieder, pas loin de Włoszczowska, associée à la Suissesse Ariane Lüthi, tandis que la victoire revenait au formidable duo composé par la Danoise Annika Langvad et la spécialiste de la route néerlandaise Anna van der Breggen. La course de XCO des Hommes Juniors avait été remportée par Jaroslav Kulhavý (CZE), devant le Suisse Nino Schurter, alors âgé de 17 ans.

 

En 2010, le Sud-African Burry Stander a obtenu le bronze du XCM – première médaille dans la spécialité pour l’Afrique –, un an après sa victoire dans le XCO des Championnats du Monde UCI dans la catégorie des Moins de 23 ans.

 

Quatre ans après la victoire de Stander, et un an après son décès accidentel tragique à l’entraînement, l'Afrique du Sud accueillait les Championnats du Monde Mountain Bike Marathon UCI à Pietermaritzburg. Le maillot arc-en-ciel était revenu à… Jaroslav Kulhavý, 11 ans après le premier titre mondial du Tchèque chez les Juniors. Chez les femmes, Annika Langvad décrochait le deuxième de ses quatre titres mondiaux en Marathon.

 

 

 

La discipline a consacré de nombreuses autres légendes du XCM. Prenez les trois Européens suivants. Le Belge Roel Paulissen, double Champion du Monde UCI, a pris le bronze en 2006 et l'argent en 2007 avant de monter deux fois sur la plus haute marche du podium, en 2008 (à Villabassa, en Italie) et en 2009 (à Graz, en Autriche).

 

Quant au Suisse Christoph Sauser, triple Champion du Monde UCI, il a entamé son parcours avec l'or en 2007 (à Verviers, en Belgique), avant d’obtenir l'argent en 2008, le bronze en 2009, à nouveau l'or en 2011 (à Montello, en Italie) puis en 2013 (en Autriche), le bronze en 2014 et l'argent en 2015. Sans oublier ses cinq victoires dans l'Absa Cape Epic, son titre mondial en XCO lors des Championnats du Monde UCI 2008 et une médaille de bronze aux Jeux Olympiques de Sydney 2000.

 

Sauser a passé le flambeau à l'Autrichien Alban Lakata, qui a pris quatre médailles d'argent (en 2009, 2013, 2014 et 2016) et trois en or (en 2010, 2015 et 2017). L'an dernier, une chute collective a entravé sa route vers un possible quatrième titre mondial.

 

Les dernières années ont permis l'émergence des Sud-Américains. En écho à la montée en puissance des athlètes du continent sur la route, et peu avant la vague actuel de talents qui brillent sur l’UCI WorldTour, le Colombien Hector Páez, qui a participé deux fois aux Jeux Olympiques, a remporté une médaille d’argent en 2006, puis le bronze en 2013, 2015 et 2018. L'an dernier, il partageait le podium avec le vainqueur Brésilien Henrique Avancini. Le Champion du Monde Mountain Bike Marathon UCI 2018 a également fait parler son talent sur une distance plus courte, avec une troisième place au classement général final du XCO lors de la Coupe du Monde Mountain Bike UCI Mercedes-Benz 2019.

 

Le Marathon a célébré quelques-unes des femmes les plus douées du cyclisme, à commencer par une légende absolue, Gunn-Rita Dahle Flesjå. Quadruple Championne du Monde UCI de XCO, Championne Olympique à Athènes 2004, la Norvégienne compte six maillots arc-en-ciel en Marathon, à commencer par trois sacres consécutifs, à Bad Goisern (en Autriche, en 2004), à Lillehammer (en Norvège, pour devenir en 2005 la seule femme devenue Championne du Monde UCI de XCM à domicile) et à Oisans, dans les Alpes françaises, en 2006. Elle s'est à nouveau imposée en 2008 à Villabassa (Italie), en 2013 à Kirchberg (Autriche) et en 2015 à Selva di Val Gardena (Italie).

 

Le palmarès de Gunn-Rita Dahle Flesjå est inégalé, mais la discipline a fait émerger d'autres stars féminines. La Norvégienne est montée sur le podium mondial du XCM pour la dernière fois en 2017, à Singen (Allemagne), à 44 ans. A ses côtés, la Danoise Annika Langvad remportait la troisième de ses quatre couronnes mondiales. La Scandinave est également la Championne du Monde UCI en titre, puis qu'elle s'est à nouveau imposée en 2018, à Auronzo di Cadore, en Italie. Par ailleurs, Langvad a participé aux Jeux Olympiques, couru sur route avec un contrat pro et remporté l'Absa Cape Epic trois fois de suite.

 

 

Cela nous amène à Jolanda Neff. La Championne du Monde Mountain Bike Marathon UCI de 2016 est une valeur sûre du XCO : elle est Championne du Monde UCI 2017, triple Championne du Monde UCI des Moins de 23 ans et double vainqueure de la Coupe du Monde UCI, tout en menant une carrière professionnelle sur la route. A 26 ans, la Suissesse hyper-talentueuse nous réserve sans doute encore des merveilles.

 

Jamais une nation n'a monopolisé toutes les places des podiums masculin ou féminin. Et une fois seulement une nation s'est imposée chez les hommes et les femmes la même année : la Suisse, en 2007, avec Christoph Sauser et Petra Henzi, autre spécialiste du Marathon, montée à quatre reprises sur le podium mondial et dont le nom est l’un de ceux qui composent la riche histoire du XCM.

Liste des inscrits pour les Championnats du Monde Mountain Bike UCI 2019