Championnats du Monde Mountain Bike UCI présentés par Mercedes-Benz : le grand huit de Schurter

sept. 1, 2019, 03:49

La 4e et avant-dernière journée des Championnats du Monde Mountain Bike UCI présentés par Mercedes-Benz de Mont-Saint-Anne, au Canada, a donné lieu à trois courses de cross-country olympique (XCO) excitantes. La journée suisse a parfaitement débuté avec le sacre de Sina Frei dans la catégorie des Femmes Moins de 23 ans. Puis la Française Pauline Ferrand-Prévot a signé une victoire émouvante chez les Femmes Elite, avant une course historique dans la catégorie Hommes Elite.

 

XCO Femmes Moins de 23 ans : Frei en grande forme

 

 

Parmi les 44 participantes, un groupe de quatre s’est rapidement dégagé autour de Loana Lecomte (FRA), Martina Berta (ITA), Sina Frei (SUI) et Haley Batten (USA). A l’issue du premier des cinq tours, elles étaient suivies par Evie Richards (GBR), Laura Stigger (AUT) et Rocio del Alba Garcia Martinez (ESP).

 

Frei, médaillée d’argent des Championnats du Monde UCI 2018 de XCO chez les Femmes Moins de 23 ans et quadruple Championne d’Europe Moins de 23 ans, a commencé à faire la différence à la fin du deuxième tour, avec 7” d’avance sur Lecomte (médaillée d’argent des Mondiaux UCI Juniors 2017) et Berta (qui a remporté la dernière manche de la Coupe du Monde UCI Moins de 23 ans).

 

Battem a été reprise par Stigger (Championne du Monde  UCI Juniors en 2018 sur la route et en XCO), puis Richards (double Championne du Monde Cyclo-cross UCI Moins de 23 ans et présente régulièrement sur les podiums de la Coupe du Monde UCI de XCO dans la catégorie des Femmes Moins de 23 ans cette saison). La jeune Autrichienne s’est rapidement rapprochée du duo Lecomte - Berta.

 

Dans le 4e tour, Frei a porté son avance à plus de 30 secondes. Stigger a produit son effort pour passer devant Lecomte et Berta. L’Italienne a peu à peu cédé du terrain. Richards est également passée devant elle. Pendant ce temps, Stigger et Lecomte continuaient de se disputer la deuxième place.

 

Sina Frei a conclu sa performance en 1 h 16’ 34” pour s’offrir son deuxième maillot arc-en-ciel dans ces Mondiaux, après avoir remporté le relais par équipes avec la Suisse mercredi. L’Autrichienne Stigger a pris la médaille d’argent à 31”, et la Française Lecomte suivait de près pour s’offrir le bronze.

XCO Femmes Elite : Renaissance française

 

 

Parmi les 63 participantes représentant 30 nations, beaucoup s’attendaient à un duel entre la Championne du Monde UCI  en titre Kate Courtney (USA) et sa prédécesseure Jolanda Neff (SUI). Mais de nombreuses rivales avaient d’autres idées, notamment les Néerlandaises Anne Terpstra et Anne Tauber, l’Australienne Rebecca McConnell, la Suédoise Jenny Rissveds et la Française Pauline Ferrand-Prévot, la première à avoir détenu simultanément les titres de Championne du Monde UCI en cross-country, sur route et en cyclo-cross.

 

Trois coureuses ont pris les devant dans le premier des six tours : Neff, Courtney et McConnell. Tauber et Terpstra suivaient de près, devant Rissveds et Catharine Pendrel (CAN). Au tour suivant, Courtney commençait à céder du terrain tandis que Ferrand-Prévot entamait sa remontée.

 

Après avoir mené la course, Neff a également cédé du terrain dans la 3e ascension de la marmotte. McConnell a creusé un écart de 7” avant de poursuivre son effort dans la descente : 18” d’avance au moment d’entamer le 4e tour. Ferrand-Prévot pointaint à 30” et Courtney, 6e, était déjà à une minute.

 

Ferrand-Prévot a poursuivi sur sa lancée pour passer devant Neff, qui accusait le coup. La Française allait-elle pouvoir rattraper un retard de 29” sur McConnell ? L’Australienne a glissé dans “l’enfer de Saint-Anne” et Ferrand-Prévot a fini par prendre la tête pour attaquer le 5e tour avec une avance de 3”. Pendant que la Française s’envolait, Neff retrouvait des couleurs et reprenait McConnell.

 

Ferrand-Prévot s’est imposée en 1 h 28’ 51” et s’est effondrée dans les bras de Julien Absalon. Neff a pris la deuxième place et McConnell, en bronze, prenait la première médaille australienne de ces Mondiaux.

 

XCO Hommes Elite : grand suspense et doublé suisse

 

 

Le septuple Champion du Monde UCI Nino Schurter (SUI) s’avançait comme le favori absolu. Mais tout est possible sur le XCO, particulièrement lorsqu’il s’agit d’affronter sept tours sur un circuit aussi exigeant que celui de Mont-Sainte-Anne. Avec sa forme du moment, Henrique Avancini (BRA) faisait partie des autres prétendants attendus, tout comme Ondrej Cink (CZE), Gerhard Kerschbaumer (ITA), Mathias Flueckiger (SUI) et les Français Jordan Sarrou, Stéphane Tempier et Victor Koretzky.

 

Cink est parti très fort avant d’être dépassé par Avancini et Schurter dans le premier tour. Les trois Français, Flueckiger et Luca Braidot (ITA) les accompagnaient. Schurter a augmenté l’allure dans le second tour, suivi de près par Avancini, mais les coureurs se sont regroupés dans le troisième tour avec dix coureurs dans le groupe de tête après les retours de Kerschbaumer et Titouan Carod (FRA).

 

Vainqueur de sa première étape de Coupe du Monde sur le circuit de Mont-Sainte-Anne, Flueckiger a relancé la course en passant à l’offensive. Schurter a contré, et les deux Suisses se sont échappés dans le 4e tour, avant d’être rejoints par Tempier et Avancini. Le champion tchèque Cink menait le troisième groupe , accompagné par les Français Koretzky et Carod.

 

Flueckiger a perdu plusieurs places sur un incident mécanique à la fin de ce 4e tour. Schurter et Tempier (sacré deux fois Champion de France) ont alors fait la différence sur le groupe de poursuivants réunissant Avancini, Cink, Koretzky et Carod. Dans le 5e tour, Flueckiger et Kerschbaumer ont mené grand train pour revenir sur ces quatre coureurs. Et le Champion sortant Nino Schurter a fait la différence en lâchant Tempier à l’avant de la course. Le Français, victime d’une crevaison, est ensuite tombé au 4e rang.

 

Cette fois, personne n’a pu revenir sur Schurter. La bataille pour les médailles d’argent et de bronze a fait rage jusqu’au bout : six coureurs se tenaient en 3 secondes après l’avant-dernier tour. Puis Kerschbaumer a attaqué et laissé ses rivaux sans réponse. Malheureusement, le manque de réussite a rattrapé l’Italien : une crevaison l’a privé d’une médaille presque garantie.

 

Nino Schurter a signé son extraordinaire passe de huit titres mondiaux avec un temps de 1 h 27’ 05”. A une trentaine de secondes, Flueckiger a complété le triomphe suisse. Tempier a décroché la médaille de bronze pour la France.

Le tableau des médailles reflète la domination franco-suisse cette saison.

La dernière journée de courses de ces Championnats du Monde UCI laissera place aux descendeurs, déterminés à offrir un dernier grand spectacle au public canadien. Les quatre dernières courses consacreront les Champions du Monde UCI dans les catégories Hommes et Femmes Juniors et Elite.