La Suisse et l'Afrique du Sud prennent les premiers titres à Mont-Sainte-Anne

août 29, 2019, 09:29

Les Championnats du Monde Mountain Bike UCI présentés par Mercedes-Benz, organisés à Mont-Sainte-Anne, au Québec (Canada), ont débuté mercredi de manière spectaculaire avec le cross-country relais par équipes. Les premiers maillots arc-en-ciel ont été obtenus par les cinq membres de l'équipe suisse à l'occasion de la seule épreuve collective de cette semaine de compétition. La journée a également donné lieu aux premiers Championnats du Monde E-MTB UCI de l’histoire, qui ont consacré le Sud-Africain Alan Hatherly et la Suissesse Nathalie Schneitter.

 

Cross-country relais par équipes : la Suisse réalise la passe de trois

 

La Suisse a remporté un troisième titre consécutif de Championne du Monde UCI de relais par équipes au prix d'un incroyable retour pour prendre la tête dans le dernier tour. Chaque équipe se composait de cinq concurrents courant chacun dans l’une des catégories individuelles et qui disputeront également leurs compétitions respectives durant la semaine : un Homme Elite, une Femme Elite, un Homme Moins de 23 ans, un Homme Juniors, et une Femme Moins de 23 ans ou une Femme Juniors. Le résultat constitue donc un bon indicateur de la richesse des réservoirs nationaux.

 

 

Les participants ont couvert un tour chacun, et pas moins de cinq équipes se sont succédées en tête de la course. Médaillé d'argent en 2017, le Danemark a pris un très bon départ avec Sebastian Fini Carstensen, Markus Kaad Heuer et Annika Langvad. Les Danois étaient au coude à coude avec la République tchèque avant de voir les Pays-Bas et les Etats-Unis se disputer la première place dans le troisième tour avec un superbe duel entre Anne Terpstra et Kate Courtney.

 

Tandis que le Danemark plafonnait, la Suisse s’est rapprochée peu à peu, imitée dans sa remontée par la France, la Belgique et l'Italie. L'effort de Jolanda Neff, ancienne Championne du Monde UCI de cross-country olympique Elite, a permis de ramener les Helvètes à 20 secondes de la tête de course pour le dernier relais, celui de Nino Schurter. Le septuple Champion du Monde UCI de XCO Hommes Elite a ensuite comblé l'écart mètre après mètre pour dépasser les Néerlandais puis les Américains et s'envoler vers la victoire, avec 16 secondes d'avance sur ses poursuivants.

 

Les Champions du Monde UCI de cross-country relais par équipe 2019 sont Joel Roth (Hommes Moins de 23 ans), Janis Baumann (Hommes Juniors), Sina Frei (Femmes Moins de 23 ans), Jolanda Neff (Femmes Elite) et Nino Schurter (Hommes Elite). Les Etats-Unis ont remporté la médaille d'argent et la France a pris le bronze après un final tonitruant de Jordan Sarrou.

 

E-MTB Hommes : Hatherly donne le ton d’entrée de jeu

 

La course suivante a vu les participants s'élancer au coude à coude pour des Championnats du Monde UCI inédits : ceux d'E-mountain bike. Le bruit discret des moteurs accompagnait celui des cloches de vache pour faire émerger une nouvelle discipline et de nouveaux champions. La stratégie se montre déterminante avec des montures à la puissance et la vitesse assistée limitées. Quand et comment utiliser cette puissance électrique en complément de celle des jambes ? Avec des coureurs à l'âge et à l'expérience très divers, cette discipline allait-elle récompenser la sagesse ou la fougue ?

 

 

La course masculine, disputée sur quatre tours, a vu le Sud-Africain Alan Hatherly (Champion du Monde UCI de XCO chez les Moins de 23 ans en 2018) dicter le tempo en prenant cinq secondes d'avance sur le Néerlandais Kjell van den Boogert et sept secondes sur le champion français d'E-MTB Jérôme Gilloux, suivis par le Champion Olympique 2012 de XCO tchèque Jaroslav Kulhavý (+ 17") et l'Américain Ryan Standish (+ 18").

 

A la mi-course, après 31'35", Hatherly avait porté à 34" son avance sur Gilloux. Van den Boogert était troisième, tandis que l'ancien champion de motocross américain Charlie Mullins et la légende du XCO Julien Absalon (quintuple Champion du Monde UCI de XCO et double Champion Olympique) suivaient à moins d'une minute.

 

Le reste de la course a développé un scénario semblable, le jeune Sud-Africain contrôlant les événements à merveille tandis que son premier poursuivant français voyait ses aînés Absalon et Mullins se rapprocher après avoir pris le meilleur sur le Néerlandais Van den Boogert dans le troisième tour.

 

Hatherly a remporté la médaille d'or de ces premiers Mondiaux UCI d’E-MTB avec la manière, dans un temps de 1 h 04' 53". Gilloux a pris la médaille d'argent à 1' 10" et Absalon le bronze, 29 secondes plus loin. La course s'est révélée enthousiasmante du début à la fin.

 

 

E-MTB Femmes : une première pour compléter le triomphe suisse

 

Les premiers Mondiaux UCI d'E-MTB féminins se sont disputés sur le même parcours avec des ingrédients similaires : un mélange d'expérience et de jeunesse, de puissance et de stratégie. L'héroïne locale Maghalie Rochette a signé le meilleur départ devant son public canadien, prenant deux secondes d'avance sur la Suissesse Nathalie Schneitter (ex-Championne de Suisse de XCO) au premier pointage. La spécialiste de four-cross Anneke Beerten (NED) suivait à une seconde, devant un duo de Françaises composé de Caroline Mani et Nadine Sapin.

 

 

L’avance de la Canadienne de 26 ans sur la Suissesse de 33 ans a fluctué. L'élastique s'est tendu, mais sans jamais lâcher. Après trois tours, Sapin était en troisième position, avec un retard croissant sur Schneitter alors que que Beerten se rapprochait derrière elle.

 

Ce début de course a lancé les compétitrices vers un final riche en suspense, réinterprétant à l'ère électrique le conte classique du lièvre et de la tortue. Schneitter a placé son offensive dans la deuxième moitié du dernier tour et, après avoir suivi Rochette pendant près de quatre tours, elle s'est envolée vers la victoire en 1 h 11' 38". La Canadienne a fini à 5" et Beerten s'est offert le bronze après avoir passé Sapin dans le dernier tour.

 

Jeudi, les Hommes et les Femmes Juniors courront pour le titre mondial en XCO. Les Championnats du Monde Mountain Bike UCI présentés par Mercedes-Benz se poursuivent jusque dimanche 1er septembre.