Le rideau se lève sur les Championnats du Monde Mountain Bike UCI 2019 présentés par Mercedes-Benz

août 27, 2019, 09:55

Au total, 44 nations seront représentées cette semaine à Mont-Saint-Anne, au Canada, dans le cadre des Championnats du Monde Mountain Bike UCI 2019. Des 629 participants, 73 viendront du pays organisateur. Le magnifique site canadien accueille régulièrement la Coupe du Monde UCI, et les Mondiaux UCI de cette année seront les troisièmes organisés à Mont-Sainte-Anne après ceux de 1998 et de 2010. Comme à l’accoutumée, courses intenses, performances historiques et émotion seront au rendez-vous.

 

Les entraînements officiels ont déjà commencé, et la première compétition – le cross-country relais par équipes – aura lieu mercredi. Il sera suivi par les premiers Championnats du Monde E-MTB masculins et féminins de l’histoire. Les Mondiaux se concluront dimanche avec le sacre des Champions du Monde UCI Juniors et Elite de la descente.

 

L'E-MTB rassemble les disciplines

 

En plus de donner lieu à des courses passionnantes et très tactiques, ce nouveau format est un signal clair en faveur de l'émergence des vélos à assistance électrique dans le sport et la société. Les coureurs se disputeront la victoire sur un parcours de cross-country de 7,3 kilomètres sur un E-mountain bike disposant d'une puissance continue maximale de 250 watts s’interrompant une fois la vitesse de 25 km/h atteinte. Les coureurs bénéficieront d'une assistance technique, mais aucun changement de vélo ou de batterie ne sera autorisé pendant la course.

 

 

De grands noms seront de la partie parmi les 46 participants de la catégorie Hommes Elite âgés de 20 à 57 ans et représentant 17 nations. On y retrouvera de grandes stars du cross-country olympique (XCO) : le Champion du Monde UCI 2008 et médaillé de bronze des Jeux Olympiques de Sydney 2000 Christoph Sauser (SUI), le triple Champion du Monde UCI du relais par équipes et médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de Londres 2012 Marco-Aurelio Fontana (ITA) et la superstar du XCO Julien Absalon (FRA), l’homme au plus beau palmarès de sa discipline.

 

L’un des aspects remarquables de l'E-MTB réside dans sa capacité à rassembler des champions de différents formats et sports. On suivra notamment l'Américain Charlie Mullins (motocross), le Néo-Zélandais Wyn Masters, qui compte parmi les acteurs les plus populaires de la descente et de l’Enduro, ou encore le Français Jean-Pierre Bruni, Champion du Monde de descente dans différentes catégories d'âge et qui a transmis son expérience à son fils Loïc.

 

Dans le peloton féminin, on retrouvera des coureuses comme la légende du fours-cross Anneke Beerten (NED), aussi à l’aise en BMX qu’en descente, la polyvalente Maghalie Rochette (CAN), experte du cyclo-cross et la Française Nadine Sapin, une spécialiste de XCO pratiquant l’équitation possédant une grande expérience de l’Enduro.

 

XCO : le rendez-vous des spécialistes

 

Les premiers maillots arc-en-ciel de cross-country seront attribués mercredi à l’issue du relais par équipes. La Suisse parviendra-t-elle à décrocher un troisième titre consécutif ? A moins que les Français ou d’autres formations ne viennent les en empêcher...

 

 

Les finales Juniors féminine et masculine se disputeront jeudi 29. Elles seront suivies par celle des Hommes Moins de 23 ans vendredi 20 et des Femmes Moins de 23 ans samedi 31 le matin. L'an dernier, les Suissesses Alessandra Keller et Sina Frei avaient signé le doublé dans la course des Moins de 23 ans devant l'Italienne Marika Tovo. Mais la compétition semble plus ouverte cette saison. Frei est encore favorite mais la Britannique Evie Richards, l'Allemande Ronja Eibl et l'Autrichienne Laura Stigger (Championne du Monde Juniors UCI l'an dernier et déjà habituée des podiums en Coupe du Monde UCI) semblent elles aussi de sérieuses prétendantes à la victoire.

 

Chez les Hommes Moins de 23 ans, on attend une grande bagarre entre Vlad Dascula (ROU), Filippo Colombo (SUI) et Jofre Cullell (ESP). Et d'autres coureurs comme Antoine Philipp (FRA) ou Max Brandle (GER) pourraient se mêler à la lutte, tandis que le Canadien Sean Fincham espèrera régaler son public avec un succès à domicile.

 

La course des Femmes Elite se disputera samedi 31. Sacrée en 2017, Jolanda Neff (SUI) cherchera à reconquérir son titre à l'Américaine Kate Courtney. Mais d'autres coureuses ont brillé cette saison en Coupe du Monde UCI et sont capables de bousculer les deux dernières Championnes du Monde UCI : Pauline Ferrand-Prévot (FRA) affiche une forme étincelante, les Néerlandaises Anne Terpstra et Anne Tauber sont ultra-motivées, Annika Langvad (Championne du Monde UCI en 2016) aura à cœur de montrer qu'elle est toujours là, et nul doute que le public soutiendra férocement les Canadiennes Emily Batty et Catharine Pendrel. A moins que ces Mondiaux ne sacrent Jenny Rissveds (Championne du Monde Moins de 23 ans UCI en 2016 et Championne Olympique la même année), seule Suédoise présente à Mont-Sainte-Anne et admirable de résilience pour retrouver les sommets cette saison.

 

Le public assistera ensuite à la course des Hommes Elite. Il ne fait aucun doute que le septuple Champion du Monde UCI de XCO Nino Schurter (SUI) visera un huitième titre, le cinquième d'affilée (il améliorerait ainsi le record de quatre titres consécutifs qu'il partage pour l'instant avec Julien Absalon). En l'absence de Mathieu Van der Poel, Schurter est le favori... celui que tout le reste des participants espère renverser. Son compatriote Mathias Flückiger pourrait être son premier rival, avec le Brésilien Henrique Avancini qui a affiché une belle forme récemment. L'Italien Gerhard Kerschbaumer et le Tchèque Ondrej Cink seront également à surveiller. Et le contingent français est impressionnant avec Jordan Sarrou, Stéphane Tempier, Titouan Caroud et Maxime Marotte.

 

DHI : sensations fortes et écarts minimes

 

La Championne du Monde Juniors UCI de descente Valentina Höll semble inarrêtable avec ses cinq victoires en Coupe du Monde UCI cette saison (elle a fini à la 2e place des deux autres manches). Mais l'étoile autrichienne sait que la moindre erreur dimanche matin sera exploitée par ses rivales, notamment l'Américaine Anna Newkirk (vainqueure à Fort William), la Norvégienne Mille Johnset (vainqueure à Val di Sole) et un solide duo français composé de Lauryne Chappaz et Nastasia Gimenez.

 

Thibaut Daprela, Champion de France et leader de la Coupe du Monde UCI, sera au centre des attentions durant la course Juniors masculine. Mais avec 52 participants représentant 20 nations, la compétition s'annonce intense. Son compatriote Matteo Iniguez est prêt à lui disputer la victoire, tout comme le Néo-Zélandais Ariki-Tuhoto Pene, l'Australien Kye A’Hern (médaillé d'argent en 2018) et les Britanniques Jamie Edmondson et Luke Mumford. Le Canada sera représenté par un joli contingent avec Patrick Laffey, Lucas Cruz et Seth Sherlock (vainqueur de la dernière manche de la Coupe du Monde, à Lenzerheide, en Suisse).

 

La Britannique Rachel Atherton, multiple Championne du Monde UCI, ayant déclaré forfait pour cause de blessure et sa compatriote Tahnée Seagrave ayant prévu de participer mais sans s’être totalement remise d’une chute, Tracey Hannah sait que la course des Femmes Elite du dimanche après-midi lui offrira une occasion en or de convertir ses nombreux podiums en Championnats du Monde en maillot arc-en-ciel. Mais la Canadienne Miranda Miller (Championne du Monde UCI en 2017) est prête à bousculer Hannah, tout comme plusieurs Européennes : la Française Marine Cabirou, sa compatriote Myriam Nicole (2e l'an dernier), l'Allemande Nina Hoffman ou encore la Suissesse Camille Balanche.

 

 

La descente des Hommes Elite fera office de bouquet final. Le triple Champion du Monde UCI Loïc Bruni et Amaury Pierron se sont livré un superbe duel depuis le début de la saison, suivis de près par leurs compatriotes Loris Vergier et Rémi Thirion, Champion du Monde Juniors UCI 2018. Mais il n’y a pas que les coureurs français. 

 

L'Australien Troy Brosnan est en grande condition, tout comme les Britanniques Laurie Greenland et Danny Hart (sacré en 2011 et 2016). Le triple Champion du Monde UCI Greg Minnaar (RSA) semble remonter le temps. Le Néo-Zélandais Brook MacDonald et l'Autrichien David Trummer sont de sérieuses menaces. Et le public canadien vibrera pour Finn Iles (Champion du Monde Juniors UCI 2016) et Mark Wallace.

 

Tous les ingrédients sont donc réunis pour faire des Championnats du Monde Mountain Bike UCI 2019 présentés par Mercedes-Benz – 30e édition de l’événement – un événement unique et particulièrement excitant pour les fans du monde entier.