Les Gets : l'épicentre du mountain bike

juil. 9, 2019, 16:25

Pas de répit pour les stars de la Coupe du Monde Mountain Bike UCI Mercedes-Benz 2019 : dans la foulée d'un week-end en haute altitude sur le site andorran de Vallnord-Pal Arinsal, ils prendront la direction des Alpes françaises pour la manche des Gets, organisée du 12 au 14 juillet. A quelques kilomètres de la frontière suisse, on arrive à la mi-saison aussi bien en descente (DHI), où les Français font merveille, qu'en cross-country olympique (XCO), discipline dominée par les coureurs helvètes. Bref, nous voici au cœur de l'action.

 

Cross-country olympique

 

La troisième manche de la Coupe du Monde a été des plus éprouvantes, la chaleur et l'altitude poussant les coureurs dans leurs derniers retranchements à l'occasion du XCO.

 

XCO Hommes Elite

 

En l'absence de Mathieu Van der Poel, leader du classement général et vainqueur de la manche précédente, les Suisses ont signé un doublé aux deux premières places du XCO dans la catégorie Hommes Elite. Nino Schurter s'est imposé devant Mathias Flückiger (qui avait percuté une barrière en début de course) pour seulement deux secondes. Le Brésilien Henrique Avancini, vainqueur de la manche de XCC et premier qualifié pour le XCO, a complété le podium. L'Italien Gerhard Kerschbaumer a pris la quatrième place devant le Français Jordan Sarrou.

 

Plusieurs coureurs ont souffert de l'altitude combinée à la chaleur, notamment Ondrej Cink : après un départ canon, le Tchèque s'est effondré avant de retrouver ses moyens et finir dixième.

 

« C'était très dur, a expliqué Schurter. J'ai fait une erreur stupide dans la première descente ; je suis tombé, et ensuite il m'a fallu du temps pour retrouver mon rythme. Je pense que c'est la course la plus dure. »

 

Schurter, vainqueur de la Coupe du Monde UCI à six reprises, mène le classement des Hommes Elite avec 835 points, 80 de plus que Flückiger. Avec ses 700 points, Van der Poel recule au troisième rang, avec Avancini sur ses talons (655). La régularité de Sarrou lui permet de compléter le top 5 avec 553 points.

 

XCO Femmes Elite

 

De nouveaux visages ont émergé dans la classe Femmes Elite en Andorre, avec en particulier la première victoire en Coupe du Monde UCI d'Anne Terpstra, première Néerlandaise à remporter une manche de la série reine du XCO ! Avec ce succès dans la poussière andorrane, Terpstra s'est installée au troisième rang du classement général.

 

« Je ne m'attendais pas à ça, mais je voulais prendre des risques, donc je suis extrêmement heureuse... J'ai donné tout ce que j'avais », s'est-elle réjouie.

 

L'altitude semble également avoir joué un rôle important pour les femmes : les plus en vue au départ ont ensuite reculé dans la hiérarchie, à l'image de Kate Courtney, 8e en Andorre après ses victoires en Allemagne et en République tchèque. Sa rivale numéro 1, la vainqueur du classement général de la Coupe du Monde UCI 2018 Jolanda Neff, a pris la deuxième place, à 38 secondes de Terpstra. Elle avait remporté le XCC devant Alessandra Keller et Courtney. L'Ukrainienne Yana Belomoina a pris la troisième place (son deuxième podium de la saison) devant Daniela Campuzano Chavez Peon, 32 ans et porte-drapeau mexicaine aux Jeux Olympiques de Rio en 2016.

Beaucoup se sont réjouis du retour au premier plan de la Championne Olympique Jenny Rissveds, cinquième en Andorre après avoir fait l'impasse sur la saison 2018 pour faire face à une dépression. « Si tu crois en toi, tu peux aller loin », a commenté la Suédoise.

 

Au classement général de la Coupe du Monde UCI de XCO, Courtney reste en tête dans la catégorie des Femmes Elite avec 890 points. Mais Neff se rapproche à 75 points. Et Terpstra s'installe sur le podium devant sa compatriote Anne Tauber (645 points contre 499). Belomoina, double vainqueur de la Coupe du Monde UCI chez les Moins de 23 ans (2012, 2014), passe de la neuvième à la cinquième place avec ses 486 points.

 

Descente

 

La piste de Vallnord – Pal Arinsal est pentue, c'est ce qui la rend si attirante pour les supporters et les coureurs. Ajoutez à la sensation de vitesse un revêtement poussiéreux sur un terrain instable et vous obtenez une des descentes les plus spectaculaires et excitantes de la saison. Lancés à la limite, certains ont signé des temps supersoniques... Et d'autres ont mordu la poussière. Certains ont même fait les deux !

 

DHI Hommes Elite

 

Après quatre manches de descente, le triple Champion du Monde UCI Loïc Bruni impose sa domination, mais la catégorie Hommes Elite reste ouverte la moitié des points en jeu restant à attribuer.

 

Le Français Bruni a signé sa troisième victoire de la saison en Andorre. « C'était effrayant », a-t-il admis. Il a pris sa revanche sur son compatriote Loris Vergier, vainqueur un an plus tôt, deuxième en 2019 avec un run impressionnant. Troy Brosnan (vainqueur à Vallnord – Pal Arinsal en 2017) s'est encore fait une place sur le podium andorran, malgré une grosse chute à l'entraînement. Amaury Pierron a fini quatrième et Danny Hart (vainqueur en 2016) a pris la cinquième place. L'Américain Aaron Gwin a dû déclarer forfait, touché à une épaule après une chute.

 

A l’heure de mettre le cap sur Les Gets, les cinq meilleurs coureurs en Andorre occupent également les cinq premières positions du classement général de la Coupe du Monde UCI : Bruni totalise 765 points, l’Australien Brosnan suit avec 700 points, devant Pierron (605), le Britannique Hart (565) et Vergier (482).

 

DHI Femmes Elite

 

En l'absence de la vainqueur 2018 Tahnée Seagrave, blessée, Rachel Atherton a fait parler son expérience pour maîtriser des conditions difficiles et signer sa troisième victoire andorrane (après 2013 et 2015) malgré quelques glissades. Avec cette 39e victoire, la Britannique est désormais l'athlète montée le plus souvent sur un podium de Coupe du Monde UCI : 74 fois ! Le talent pur de Marine Cabirou lui a permis de prendre la deuxième place à 22 ans. Malgré une chute, Tracey Hannah a fini troisième, à près de 5 secondes. Quant à Nina Hoffmann, elle a perdu une chaussure à la mi-course mais a tout de même réussi à finir à la quatrième place !

 

Après quatre manches, le classement des Femmes Elite est dominé par l'Australienne Hannah, avec 790 points. Atherton est tout près : 730 points. Et les jeunes talents Cabirou (640 points) et Hoffmann (585) tiennent une belle allure également, devant l'Italienne Veronika Widmann, cinquième avec 407 points.

 

Les températures devraient redescendre aux Gets la semaine prochaine, mais la compétition s'annonce tout aussi intense. Quoi de plus naturel à la frontière entre la France et la Suisse ?