Mountain bike : qui peut rivaliser avec les Suisses en cross-country olympique ?

mai 16, 2019, 14:48

La première manche de la Coupe du Monde Mountain Bike Mercedes-Benz UCI 2019 de cross-country olympique (XCO) aura lieu ce weekend, et la question cruciale est de savoir si quelqu’un peut venir mettre un terme à la domination des Suisses.

L’année dernière, les Suisses Nino Schurter (Hommes Élites), Jolanda Neff (Femmes Élites) et Sina Frei (Femmes U23) ont tous été excellents en remportant confortablement leurs campagnes respectives de Coupe du Monde 2018. Logiquement, la Suisse était première du classement par pays, comme lors de quatre des cinq dernières années. Seul Petter Fagerhaug a empêché les Suisses de faire main basse sur tous les titres au général en 2018. Le Norvégien a dominé le général de la Coupe du Monde UCI U23 au terme des sept manches, et a été rejoint sur le podium par le Français Joshua Dubau et Filippo Colombo… encore un Suisse !

Si la Suisse n’a donc pas une totale mainmise sur la scène internationale de XCO, elle s’en rapproche dangereusement, au grand dam de ses rivaux qui seront prêts à venir défier les champions lors de la manche d’ouverture ce weekend, à Albstadt (Allemagne) les 18 et 19 mai. À quoi pouvons-nous nous attendre ?

Hommes Élites : les prétendants

Si Nino Schurter a remporté en 2018 le général de la Coupe du Monde UCI et les Championnats du Monde UCI (pour la septième fois, dont quatre consécutives), il a connu quelques accrocs en chemin. La présence d’autres coureurs sur la première place des podiums de Coupe du Monde UCI a apporté un vent de fraîcheur, notamment celle du Néo-Zélandais Sam Gaze (23 ans), qui a explosé sur la scène Élite en s’imposant lors de la manche d’ouverture à Stellenbosch (Afrique du Sud). Gaze et son compatriote Anton Cooper (24 ans) sont tous deux d’anciens Champions du Monde UCI U23 et on peut s’attendre à les voir aux avant-postes cette année.

L’Italien Gerhard Kerschbaumer (27 ans) a remporté la manche de Vallnord (Andorre) en 2018, tandis que Mathias Flückiger, en s’imposant à Mont-Saint-Anne (Canada) et en prenant la sixième place au général, a montré que la Suisse n’avait pas que Nino Schurter à offrir. Le Français Maxime Marotte (32 ans) n’est pas non plus à sous-estimer : s’il n’a pas remporté de manche de Coupe du Monde en 2018, sa régularité sur la saison lui a permis de décrocher la troisième place au général après les sept manches.

Il est évident que Schurter devra lutter à Albstadt ce weekend. Et sa principale menace viendra certainement du Néerlandais Mathieu Van der Poel, deuxième au général de la Coupe du Monde UCI 2018. Après une saison hivernale quasi parfaite avec à la clé le titre de Champion du Monde Cyclo-cross UCI, Van der Poel a connu une magnifique campagne de Classiques de printemps sur la route. Il dirige désormais son attention vers le mountain bike, avec la ferme intention de se qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020 dans cette discipline. Il donnera tout cette saison.

Femmes Élites : les prétendantes

Chez les Femmes Élites, la domination de Jolanda Neff est presque aussi importante que celle de Schurter. Sa régularité au fil des années lui a permis de remporter trois titres au général de la Coupe du Monde UCI, ainsi que les titres de Championne du Monde UCI de XCO, de cross-country Marathon (XCM) et de XCO relais par équipes. C’est également l’une de ces athlètes qui réussit dans différentes disciplines, en attestent ces titres nationaux en XCO, cyclo-cross et sur route.

Neff n’est cependant pas totalement infaillible elle non plus, n’ayant remporté « que » trois des sept manches l’année dernière, les autres revenant à trois coureuses expérimentées : deux victoires pour la Danoise Annika Langvad (35 ans) et une victoire chacune pour la Polonaise Maja Włoszczowska (35 ans) et la Norvégienne Gunn-Rita Dahle Flesjå (46 ans). N’oublions pas Emily Batty (30 ans), qui semble hausser son niveau chaque année : la Championne canadienne, troisième l’année dernière au général de la Coupe du Monde UCI et médaillée de bronze des Championnats du Monde UCI, cherche toujours sa première victoire en Coupe du Monde.

Comme Jolanda Neff, la coureuse néerlandaise Anna van der Breggen a démontré qu’elle pouvait réussir dans différentes disciplines. La Championne olympique et Championne du Monde de cyclisme sur route en titre est arrivée deuxième des Championnats des Pays-Bas de mountain bike l’année dernière, et s’est imposée il y a deux mois aux côtés de sa coéquipière Annika Langvad sur l’Absa Cape Epic, course de mountain bike à étapes en Afrique du Sud. De son côté, la Française Pauline Ferrand-Prévot, à 27 ans, a amassé énormément d’expérience et court elle aussi dans plusieurs disciplines. Opérée récemment, la question est de savoir en combien de temps elle peut retrouver son niveau.

Puis vient la nouvelle génération talentueuse, l’Américaine Kate Courtney en tête de file. À seulement 23 ans, Courtney est Championne du Monde Femmes Élites UCI en titre et rendra la vie dure à toutes les coureuses cette saison. 

Qui aura la technique, le physique, la régularité et le sang-froid pour marquer la Coupe du Monde Mountain bike Mercedes-Benz UCI 2019 ? Nous le découvrirons bien assez tôt. La manche d’ouverture ce weekend en Allemagne sera suivie une semaine plus tard par la deuxième manche à Nové Mesto na Morave (République tchèque). La saison de XCO compte sept manches et continuera sur une durée de quatre mois, jusqu’à la dernière manche sur un parcours inédit aux États-Unis, SnowShoe, début septembre.