L’UCI confirme les dates des premiers Championnats du Monde Cyclisme Esport UCI

août 24, 2020, 14:01

L’Union Cycliste Internationale (UCI) a le plaisir de confirmer aujourd’hui les dates des premiers Championnats du Monde Cyclisme Esport UCI qui se dérouleront les 8 et 9 décembre 2020.

 

Ces Championnats du Monde Cyclisme Esport UCI 2020 seront entièrement hébergés par Zwift, la plateforme mondiale d’entraînement et de compétition en ligne pour les athlètes. L’an dernier, en marge des Championnats du Monde Route UCI de Yorkshire (Grande-Bretagne), l’UCI et Zwift, avaient annoncé leur partenariat portant sur la gouvernance et le développement du cyclisme esport comme nouvelle discipline du cyclisme.

 

Les Championnats du Monde Cyclisme Esport UCI 2020 auront pour engagés des coureurs hommes et femmes de la catégorie Elite qui s’affronteront sur des parcours et des distances identiques. Les deux Champions du Monde UCI 2020 – un homme, une femme – recevront le célèbre maillot arc-en-ciel qu’ils porteront sur les épreuves sanctionnées de cyclisme esport en 2021. Les coureurs disputeront ce titre mondial inaugural à distance, à partir de leur domicile ou de leur centre d’entraînement. 

 

L’UCI attribuera aux Fédérations Nationales des quotas de participation, qui seront annoncés à une date ultérieure, sur la base de trois critères : les classements Route UCI (arrêtés au mois de juin 2020), le nombre de coureurs inscrits dans un Groupe Cible (« Registered Testing Pool »), et le nombre de coureurs éligibles sur la plateforme Zwift.

 

Des invitations automatiques seront envoyées par l'UCI aux Fédérations Nationales représentées par le plus grand nombre de coureurs de chaque sexe sur la plate-forme Zwift, et qui répondent aux critères mentionnés plus haut. Cela concerne 20 Fédérations Nationales (Italie, Belgique, France, Pays-Bas, Australie, Espagne, États-Unis, Grande-Bretagne, Allemagne, Suisse, Canada, Danemark, Pologne, Autriche, Colombie, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud, Norvège, Irlande, Japon) pour l'épreuve masculine et 13 Fédérations Nationales (Pays-Bas, Italie, Australie, France, États-Unis, Allemagne, Belgique, Grande-Bretagne, Pologne, Canada, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud, Japon) pour l'épreuve féminine. L'UCI pourra accorder des invitations supplémentaires à des coureurs individuels.
L'objectif est de faire en sorte que les cinq continents soient représentés dans les courses féminines et masculines et qu'il soit possible d'atteindre le même nombre total d'inscriptions tant pour les femmes que pour les hommes.

 

Dans le cadre de leur partenariat, l’UCI et Zwift ont pour mission d’assurer la crédibilité sportive des compétitions à travers la mise au point d’un programme suffisamment fiable pour être utilisé dans le cadre d’événements sanctionnés par l’UCI, d’un protocole de vérification permettant de valider les performances des coureurs et se prémunir contre tout cas de fraude, et d’un système d’identification des coureurs (identité, poids et taille).

 

De plus amples informations sur les détails du parcours des Championnats du Monde UCI et les quotas alloués aux Fédérations Nationales seront dévoilées ultérieurement.

 

Le Président de l’UCI David Lappartient a déclaré : « C'est avec grand plaisir que nous sommes en mesure de confirmer les dates et les plans pour les premiers Championnats du Monde de Cyclisme Esport UCI. L'année a certainement été difficile pour tous, mais le cyclisme est maintenant de retour et nous nous réjouissons d’avoir un nouveau rendez-vous majeur à la fin de 2020. Les courses virtuelles ont connu un large succès pendant cette période où les compétitions étaient à l’arrêt et je crois sincèrement au potentiel du cyclisme esport pour aider à accroître le rayonnement de notre sport. C'est un grand moment pour le cyclisme. »

 

PDG et co-fondateur de Zwift, Eric Min a ajouté : « Nous sommes ravis de pouvoir enfin dévoiler les plans pour les premiers Championnats du Monde Cyclisme Esport UCI. 2020 a été une grande année pour les esports car elle a contribué à combler le vide laissé par le sport traditionnel. À l'avenir, nous espérons faire de ce sport une nouvelle discipline, non pas pour combler des lacunes, mais pour qu'il soit véritablement complémentaire des autres disciplines, qu'il s'agisse de la route, du cyclocross ou du mountain bike. Il y a une énorme opportunité de développer le sport avec les esports et je suis fier qu'ensemble avec l'UCI, nous puissions montrer la voie. »