Jeux Paralympiques de Rio : Victoires inattendues en vélo à mains

mars 7, 2018, 05:50

La compétition paralympique s’est poursuivie jeudi pour les paracyclistes avec le début des courses en ligne à Pontal. Alors que les spécialistes du vélo à mains étaient à l’œuvre, plusieurs athlètes sont venus bousculer l’ordre établi et souffler la victoire aux favoris.


En classe H5, Ernst Van Dyk a créé la surprise en décrochant la médaille d’or. Le Sud-Africain a parcouru les 60 kilomètres de la course en 1 h 37 min 49 s. À l’arrivée, il a devancé l’Italien Alessandro Zanardi et le Néerlandais Jetze Plat, qui ont terminé respectivement deuxième et troisième.


« Je ne peux pas imaginer une meilleure façon de conclure ma carrière en cyclisme qu’avec cette médaille d’or paralympique », a déclaré le Sud-Africain de 43 ans, déjà médaillé d’argent de la course en ligne aux Jeux de Londres.

« Ma dernière médaille d’or (paralympique) en vélo à mains remontait à Pékin en 2008. Ça faisait longtemps. Ces huit dernières années à essayer de revenir au sommet ont été complètement folles, et je suis heureux que ça ait fonctionné aujourd’hui. Je vais m’ennuyer de ces gars, mais je veux maintenant aller m’amuser dans le marathon. »

Champion du Monde UCI en titre et médaillé d’or de l’épreuve aux Jeux Paralympiques de 2012, Alessandro Zanardi était le favori pour l’emporter. Il s’agit néanmoins d’une deuxième médaille à Rio pour l’Italien de 49 ans, victorieux mercredi dans le contre-la-montre.

Son compatriote Luca Mazzone s’est lui aussi fait surprendre en H2. Au final, c’est l’Américain William Groulx qui a été le plus rapide sur le parcours de 45 kilomètres qu’il a bouclé en 1 h 15 min 23 s. La veille, dans le contre-la-montre, Groulx avait terminé deuxième derrière Mazzone, son grand rival.

L’Italien de 42 ans, qui avait tout raflé en H2 aux derniers Mondiaux UCI sur route, a cette fois dû se contenter de la médaille d’argent. Le Suisse Tobias Fankhauser (+ 7 min 49 s), médaillé d’argent en H1 aux Jeux de Londres, a complété le podium.

Merklein et Cecchetto surprennent aussi

En H4, l’Allemand Vico Merklein a détrôné le Polonais Rafal Wilk en gagnant la course en ligne de 60 kilomètres en 1 h 28 min 48 s. Il s’agit d’une deuxième médaille à Rio pour Merklein, déjà médaillé de bronze du contre-la-montre.

Double médaillé d’or à Londres en 2012, Wilk a terminé à 3 secondes de l’Allemand, ce qui lui a valu la médaille d’argent. Le Polonais, qui détient le titre mondial de l’épreuve, avait remporté le contre-la-monde mercredi.

C’est le Français Joël Jeannot (+ 6 secondes) qui a complété le podium.

Grand dominateur dans la classe H3 ces trois dernières années, Vittorio Podesta a dû se contenter du sixième rang après avoir mené la majeure partie de la course. Il s’agit certainement d’une déception pour l’Italien, vainqueur du contre-la-montre.

C’est finalement son compatriote Paolo Cecchetto qui a été le premier à franchir la ligne d’arrivée au terme des 60 kilomètres, stoppant le chrono à 1 h 33 min 17 s. L’Allemand Maximilian Weber et le Canadien Charles Moreau étaient du sprint final. Ils ont terminé aux deuxième et troisième rangs respectivement.


Eskau et Reppe dominatrices

Les choses se sont passées différemment du côté des femmes, où les favorites ont été à la hauteur des attentes.

En H5, Andrea Eskau a une fois de plus accédé au podium en décrochant la victoire dans la course en ligne. L’Allemande de 45 ans, double médaillée d’or à Londres et deuxième du contre-la-montre à Rio en H4-5, a parcouru les 45 kilomètres en 1 h 37 min 07 s. Eskau a dominé l’épreuve lors des trois dernières éditions des Championnats du Monde Paracyclisme Route UCI.

La Néerlandaise Laura de Vaan, médaillée de bronze du contre-la-montre, a rallié l’arrivée deux secondes après Eskau, tout juste devant sa compatriote Jennette Jansen.

C’est également une Allemande qui a remporté la course en ligne de 45 kilomètres en H1-2-3-4. Christiane Reppe, double Championne du Monde UCI de l’épreuve en H4, s’est imposée sur le parcours en 1 h 15 min 56 s.

« C’est une sensation que je n’ai jamais eue auparavant. Je n’avais jamais gagné de médaille d’or aux Jeux Paralympiques. Lorsque j’étais nageuse, je terminais toujours troisième au mieux », a commenté Reppe, qui est passée au cyclisme après les Jeux de Londres.

« J’ai travaillé beaucoup et très fort, particulièrement lors de la dernière année, pour avoir cette médaille d’or. Finalement, ça s’est produit. »

Dans une chaude lutte pour la deuxième place, la Coréenne Doyeon Lee (H4) a pris le meilleur sur l’Italienne Francesca Porcellato (H3). Elles ont toutes deux terminé à deux secondes de la gagnante.


Classes sportives du paracyclisme :
H – Vélo à mains
T – Tricycle
C – Vélo conventionnel adapté
B – Tandem (aveugle ou malvoyant)

 

Tous les résultats