Les temps forts de la Coupe du Monde Route Paracyclisme UCI 2019

août 15, 2019, 08:49

La Coupe du Monde Route Paracyclisme UCI a débuté en mai à Corridonia, en Italie, et s'est terminée à la mi-août avec la troisième manche, à Baie-Comeau, au Canada. Entre temps, les meilleurs paracyclistes du monde étaient passés par Ostende, en Belgique. Ce calendrier, en prélude aux Jeux Paralympiques de Tokyo 2020, a tenu toutes ses promesses. Les temps forts ont été nombreux, en voici quelques-uns.

 

A 39 ans, le Néerlandais Vincent Ter Schure (tandem) a laissé derrière lui une saison 2018 perturbée par les blessures et signé une année 2019 parfaite en s'imposant à Corridonia, à Ostende et à Baie-Comeau dans le contre-la-montre Hommes, en tandem avec son pilote Timo Fransen. Et pour compléter cette moisson de succès, le duo a fini la saison avec une victoire dans la course en ligne de Baie-Comeau. Cette régularité en Coupe du Monde UCI, accompagnée de résultats solides dans les autres compétitions, leur permet de dominer les classements UCI. Ils sont lancés vers la victoire à Tokyo, après avoir goûté à l'or à Rio, en 2016.

 

Les succès néerlandais se sont poursuivis avec le surpuissant Jetze Plat, dans la classe sportive vélo à mains 4. Le coureur de 28 ans s'est offert deux doublés en s'imposant dans le contre-la-montre individuel et la course en ligne à Corridonia et à Ostende. Plat avait déjà remporté l'or en vélo à mains et en para-triathlon lors des Jeux de Rio. Il nous expliquait récemment viser un minimum de deux médailles d'or à Tokyo. Difficile de parier contre lui avec la forme qu'il affiche !

 

Tandis que Plat dominait la classe vélo à mains 4, Maxime Horides faisait de même dans la classe 1. Le Belge de 23 ans a remporté les contre-la-montre de Corridonia et d’Ostende, et la course en ligne à Baie-Comeau. Horides défend les couleurs du club avec lequel il s'entraîne, les Rolling Lions, et il était prêt pour chaque rendez-vous. Sa performance dans le contre-la-montre d'Ostende était particulièrement impressionnante, avec une marge de près de 3 minutes sur 18 kilomètres.

 

Chapeau également à Sergei Pudov, 32 ans, qui a collecté cinq médailles d'or au fil de la saison chez les Hommes C4. Le Britannique George Peasgood a remporté la seule course qui a échappé au Russe, le contre-la-montre d’Ostende. Pudov est si fort qu'il a réussi à prendre la 37e place du contre-la-montre des Championnats de Russie pour athlètes valides, malgré son handicap aux membres inférieurs. Ses victoires au Canada ont permis à Pudov de prendre la tête du classement général.

 

L'Espagnol Sergio Garrote a célébré son 40e anniversaire cette année, mais il s'est initié tardivement au paracyclisme et il progresse encore. Dans la classe H2, il a fait aussi bien que Pudov en remportant cinq des six courses disputées lors des trois manches de la Coupe du Monde UCI. Seul William Groulx est parvenu à lui résister en prenant l'or dans la course en ligne au Canada.

 

Toujours chez les hommes, l'ancienne star de la Formule 1 Alessandro Zanardi (H5) continue de s'attirer le respect de tous avec trois nouvelles victoires. L'Espagnol Ricardo Ten Argiles (C1) a lui décroché quatre médailles d'or. L'ancien nageur médaillé aux Jeux Paralympiques continue de surfer sur la vague du succès depuis qu'il s'est mis au paracyclisme.

 

 

Les épreuves de tandem féminines ont été passionnantes, avec pour principales protagonistes la Polonaise Iwona Podkościelna et la Britannique Lora Fachie. A 31 ans, Podkościelna a débuté la saison en remportant le contre-la-montre et la course en ligne en Italie, tandis que Fachie a signé le même doublé au Canada. La Polonaise est en tête du classement général, mais la Britannique se trouve juste derrière elle.

 

La hiérarchie est mieux établie dans la classe féminine H4, avec six victoires en six courses pour Jennette Jansen, aussi irrésistible dans le contre-la-montre que dans la course en ligne ! A 51 ans, la Néerlandaise continue de dominer ses rivales et affiche la même forme que lorsqu'elle a décroché sa première médaille dans des Jeux Paralympiques : l'argent, à Barcelone, en 1992 !

 

 

Les années ne ralentissent pas davantage l'Australienne Carol Cooke (T2). A 58 ans, elle a remporté le contre-la-montre et la course en ligne à Ostende et à Baie-Comeau. Elle a également fini deuxième des deux épreuves en Italie, devancée à chaque fois par l'Allemande Jana Majunke.

 

La Néerlandaise Carmen Koedood était inarrêtable cette année : à 23 ans, elle a remporté les six courses dans la classe H2. Voilà un nom à retenir en vue de Tokyo 2020.

 

Il faudra également suivre l'Italienne Ana Maria Vitelaru (36 ans), en tête du classement UCI dans la classe H5 après ses deux premières places en Italie et ses deux deuxièmes places au Canada. Elle n'était pas présente à Ostende. Et n'oublions pas la Canadienne Shelley Gautier qui, à 51 ans, a remporté quatre victoires dans la classe T1 en Italie et au Canada, et fini deuxième des courses à Ostende.

 

Enfin, félicitations à des athlètes comme Shawn Morelli (C4), Paige Greco (C3) et Yvonne Marzinke (C2), qui ont multiplié les succès en Coupe du Monde UCI en 2019, et à tous ceux qui ont donné le meilleur d'eux-mêmes pour que cette saison soit intense, disputée et inoubliable.