Coureur polyvalent, Ricardo Ten Argiles s’impose sur 200 m et 15 km !

févr. 2, 2020, 08:03

De nouvelles performances extraordinaires et des histoires uniques : la troisième journée des Championnats du Monde Piste Paracyclisme UCI 2020 a encore enflammé le vélodrome du Centre National de Cyclisme Mattamy, à Milton (Canada).

 

Les Espagnols ont donné le ton en remportant les deux premiers maillots arc-en-ciel distribués. Ricardo Ten Argiles s'est d'abord imposé dans le Scratch Hommes C1, un succès immédiatement conforté par la victoire de Maurice Far Eckhard Tio dans le Scratch Hommes C2.

 

 

Dernier coureur sur la piste vendredi (2e journée), Ricardo Ten Argiles avait déjà pris un titre mondial et établi un record du monde dans le 200 m contre la montre Hommes C1, l'épreuve disputée sur la distance la plus courte de ces Mondiaux UCI. De retour sur la piste pour la première finale disputée samedi, le sprinteur s'est mué en coureur d’endurance pour remporter l'une des courses les plus longues : le Scratch 15 km Hommes C1. Là encore, l'Espagnol a affiché toute sa détermination pour s’imposer au bout de 60 tours, et s'adjuger par la même occasion la victoire dans l'Omnium C1 !

 

Ricardo Ten Argiles n'est pas n'importe qui dans le monde du sport paralympique. Victime d'un accident avec une ligne à haute tension lorsqu'il était enfant, il a perdu ses deux bras ainsi que ses jambes sous le niveau des genoux. Il a fait preuve d'une détermination extraordinaire pour construire sa carrière sportive.

 

Après des performances respectées en tant que nageur S5, il s'est investi dans le cyclisme à la fin de la saison 2017 et s'est rapidement imposé comme l'homme à battre dans la catégorie C1.

 

Dans les piscines, il a été médaillé lors de quatre Jeux Paralympiques : Atlanta 1996, Sydney 2000 (deux médailles d'or), Pékin 2008 et Londres 2012. Il a également remporté douze médailles mondiales et sept européennes (quatre titres) dans une carrière qui s'est étirée sur 17 ans. Le Valencien s'est notamment illustré en brasse, mais il exprimait déjà sa polyvalence avec des médailles en papillon, en dos et en nage libre. Ses talents étendus en font aujourd'hui une star des Championnats du Monde Piste Paracyclisme UCI 2020.

 

Vainqueur en 2018 sur la poursuite individuelle C1 et médaillé de bronze sur le kilomètre contre la montre C1, Ten Argiles avait récidivé dans ces épreuves en 2019 et ajouté le titre mondial dans le Scratch C1 après avoir fini numéro 1 mondial à l'issue de la Coupe du Monde UCI.

 

Les Mondiaux UCI 2020 ont apporté une nouvelle médaille de bronze à l'Espagnol dans le kilomètre, l'argent dans la poursuite individuelle et l'or dans le 200 m départ lancé, le Scratch et l'Omnium (où il a accumulé 158 points, soit 10 de plus que le Chinois Weicong Liang). Et il peut encore faire mieux puisqu'il participera dimanche à la vitesse par équipes mixte au sein du trio espagnol.

 

Démonstrations de puissance en tandem

Le contre-la-montre en tandem Femmes B (disputé sur 1 km par des concurrentes présentant une déficience visuelle) a offert un épisode particulier lorsque la Britannique Lora Fachie et sa pilote Corrine Hall ont essuyé un incident mécanique dès le départ. Une réparation rapide avec une sangle pour maintenir le pied gauche de Fachie solidaire avec sa pédale, et c'était reparti !

 

Sa compatriote Sophie Thornhill, accompagnée par la pilote Helen Scott, a remporté l'or en échouant de peu à battre le record du monde qui leur appartient déjà. Larissa Klaassen (Pays-Bas) a pris l'argent et Emma Foy (Nouvelle-Zélande) le bronze.

 

Avec toute la force exercée par deux coureurs puissants sur la mécanique de leurs machines de pointe, des incidents similaires à celui rencontré par Lora Fachie ont touché les Néo-Zélandais, les Japonais et les Grecs au départ de leurs courses dans le contre-la-montre en tandem Hommes B. Neil Fachie, l'époux de Lora, s'est finalement imposé avec son pilote Matthew Rotherham. Les Britanniques ont même signé un doublé avec la médaille d'argent pour l'ancien Champion du Monde UCI de la vitesse et du kilomètre (en tandem dans les deux épreuves) James Ball et son pilote Lewis Stewart.

 

Duels nationaux

L’épreuve de la poursuite individuelle Femmes a donné lieu à plusieurs affrontements entre compatriotes en finales pour la médaille d'or. L'Australienne Emily Petricola a conservé son titre dans la catégorie C4 en prenant le meilleur sur sa compatriote Meg Lemon, récompensée par la médaille d'argent après avoir pris le bronze les deux années précédentes.

 

 

 

 

L'expérience britannique s'est exprimée dans la catégorie C5 avec un 33e titre mondial pour Sarah Storey (qui avait signé le meilleur temps des qualifications) devant Crystal Lane-Wright.

 

Storey a fini la journée en prenant un tour sur le reste du peloton pour remporter le Scratch C5, encore une fois devant Lane Wright, et l'Omnium, portant son total à 35 titres mondiaux.

 

 

 

Tous les résultats de la 3e journée

 

Les derniers maillots arc-en-ciel des Mondiaux UCI de Milton seront distribués dimanche avec les courses de Scratch et les épreuves de vitesse individuelle en tandem.