Trois titres pour l’Australie lors de la deuxième journée des Mondiaux Piste

mars 1, 2019, 08:37

 

 "Battre notre propre record du monde avec les Jeux olympiques l’année prochaine, c’est génial." Sam Welsford (AUS)

Jeudi, lors de la deuxième journée de compétition aux Championnats du Monde Piste UCI 2019 présentés par Tissot à Pruszkow (Pologne), l’Australie a dominé les débats en décrochant trois des quatre titres en jeu. Les Pays-Bas ont été le seul autre pays à remporter un maillot arc-en-ciel, leur deuxième de ces Mondiaux.

L’Australie a décroché les titres de vitesse par équipes masculine et féminine en s’imposant par deux fois contre la Grande-Bretagne. Dans l’épreuve hommes, la formation composée de Sam Welsford, Kelland O’Brien, Leigh Howard et Alexander Porter ont battu leur propre record du monde de 1,8 seconde, avec un chrono de 3'48''012. Le Danemark a remporté la médaille de bronze.

« Je ne sais pas quoi dire à part merci, je suis très heureux de faire partie de cette équipe, s’est exprimé Howard. J’ai de la chance d’être revenu dans le programme avec un groupe aussi incroyable. Pas uniquement les coureurs, mais le staff également ont tellement progressé depuis que j’ai repris la piste et je veux remercier tout le monde. »

La vitesse par équipes féminine était bien plus serrée : la formation australienne composée d’Annette Edmondson, Ashlee Ankudinoff, Georgia Baker et Amy Cure a dominé la Grande-Bretagne de seulement 0,204 seconde. La Nouvelle-Zélande a décroché la médaille de bronze.

Sur la course scratch masculine, Sam Welsford a réalisé un doublé inédit en remportant son second titre mondial de la soirée, moins de 45 minutes après avoir couru en vitesse par équipes et établi le record du monde. Pour réaliser cet exploit, Welsford a dû résister au Néerlandais Roy Eefting et au Néo-Zélandais Thomas Sexton.

« Ces trente minutes ont été folles, j’en suis encore abasourdi, a déclaré Welsford, encore sous le choc. Atteindre ce chrono avec Kel, Cam, Leigh et Porter, c’est la meilleure chose que j’aurais pu imaginer. Battre notre propre record du monde avec les Jeux olympiques l’année prochaine, c’est génial. Cette victoire sur la course scratch est la cerise sur le gâteau. C’est un rêve qui se réalise pour nous. »

Le titre de keirin masculin est revenu au Néerlandais Matthjis Buchli, vainqueur de la Coupe du Monde cette année dans la discipline et membre de la formation Championne du Monde en vitesse par équipes la veille. Le Japon a remporté sa première médaille de ces Mondiaux avec la médaille d’argent de Yudai Nitta ; l’Allemand Stefan Bötticher a décroché le bronze.

« Quand j’ai rejoint la finale, je savais qu’il n’y avait rien de plus important que la victoire, a déclaré Buchli. J’avais perdu beaucoup d’énergie dans les premières manches, donc si je voulais gagner, ça passerait par un sprint tardif. Matthew Glaetzer (Australie) a attaqué tôt en emportant Stefan Bötticher, ce qui était parfait pour moi. J’ai lancé mon sprint au bon moment, et maintenant je suis Champion du Monde. » 

 

VOIR PLUS DE PHOTOS