Championnats du Monde Piste Juniors UCI 2019 : six noms à suivre

août 7, 2019, 16:15

Les Championnats du Monde Piste Juniors UCI (14-18 août) s'installeront la semaine prochaine en Allemagne, à Francfort-sur-l’Oder. L'occasion pour les jeunes talents les plus prometteurs de mettre un pied dans l'histoire de leur discipline. Entre favoris et outsiders, chacun se présente avec ses ambitions. Voici six athlètes qui pourraient bien marquer les esprits.

 

Megan Jastrab (Etats-Unis)

A 17 ans, Megan Jastrab est une étoile montante du cyclisme américain, aussi bien sur piste que sur route. La liste de ses exploits en 2019 est étincelante et inclut des podiums lors de deux événements de la Coupe des Nations Femmes Juniors UCI : une victoire au Trofeo da Moreno – Piccolo Trofeo Alfredo Binda et une 2e place à Gent-Wevelgem. On peut mentionner aussi des titres nationaux Juniors dans la course en ligne et le critérium (ses 20e et 21e titres nationaux déjà !). Elle allie talent naturel et investissement à 100 %. Prenez 2017 : alors qu'elle s’était blessée à la hanche dans une chute en pleine préparation pour les Championnats de Californie Juniors sur piste, son père Mike l’a retrouvée le jour même en train d'enchaîner les séries d'abdominaux !

 

Zach Bridges (Grande-Bretagne)

Les récentes performances britanniques aux Jeux Olympiques et Paralympiques dans différents sports ont en partie été réalisées sur la piste, une discipline dans laquelle la formation britannique obtient traditionnellement d’excellents résultats. La dynamique du succès fait émerger de nouveaux talents parmi lesquels Zach Bridges, devenu l’an dernier le premier cycliste Juniors gallois à passer sous la barre des 48 minutes dans le 25 miles (40, 2336 km) contre la montre. Bridges a ensuite participé à ses premiers Championnats du Monde Piste Juniors UCI, à Aigle, en Suisse, et malgré deux chutes a terminé 8e et 9e de la poursuite par équipe et de la poursuite individuelle respectivement. Il avait envisagé sa participation comme une étape dans sa progression, et depuis, il a fait encore mieux avec une victoire aux Six Jours de Gand Moins de 23 ans et, plus récemment dans la poursuite individuelle de ses Championnats Nationaux Juniors.

 

Alessa-Catriona Propster (Allemagne)

Alessa-Catriona Propster est l'une des coureuses sur piste les plus polyvalentes : elle dispute en effet le 500 mètres contre la montre, le keirin, la vitesse individuelle et la vitesse par équipes. Elle est également l’une des plus performantes. Rien que lors des Championnats d'Europe Piste Juniors UEC du mois dernier, Propster a remporté les titres féminins du keirin et de la vitesse individuelle, pris la 2e place du 500 mètres contre la montre et complété sa collection de médailles avec le bronze dans la vitesse par équipes. Lors des derniers Championnats du Monde UCI, en Suisse, Propster avait participé à la moisson de quatre titres de sa compatriote Lea Sophie Friedrich avec qui elle avait pris l'or sur la vitesse par équipes. Il n'y aurait pas de quoi être surpris si Propster fait aussi bien à Francfort-sur-l’Oder que son ancienne partenaire, aujourd’hui passée dans les rangs Elite.

 

Dillon Geary (Afrique du Sud)

Dillon Geary est à la tête d'une solide équipe sud-africaine après une saison brillante, marquée par son titre national Juniors de la course aux points lors des Championnats d'Afrique du Sud au mois de mars. Geary a fait la preuve de sa maîtrise tranquille en faussant compagnie au petit groupe de tête pour prendre un tour d'avance au peloton et s'offrir les 20 points assurant son succès. Le jeune homme de 17 ans s’est non seulement prouvé à lui-même qu’il possédait les qualités requises pour s'imposer au plus haut niveau, mais également à ses parents. Eux pensaient que son attrait initial pour le cyclisme, à 11 ans, ne serait que passager et avaient accepté de payer la moitié de son vélo (à lui de financer le reste). Six ans plus tard, cet investissement, bonifié par beaucoup de travail, paie. Le frère de Dillon, Aidan, est également présent en Allemagne pour les épreuves de la vitesse et du contre-la-montre.

 

Lauren Robards (Australie)

Lauren Robards est tellement investie dans son sport qu'elle a quitté sa ville de Canberra fin 2018 pour s'installer à Brisbane, où elle bénéficie d'une bourse d'étude à la Queensland Academy of Sport. Elle y mène de front sa carrière sur la piste et des études de pharmacie, et la voici sélectionnée au sein d'une des équipes les plus compétitives. Robards avait déjà participé aux Mondiaux UCI l'an dernier et avait pris la 4e place de la poursuite par équipes et la 7e de la poursuite individuelle, des débuts intéressants pour ses premiers championnats majeurs. Maintenant que Robards a accès aux équipements de pointe de l'Academy of Sport, où elle bénéficie de conseils de premier ordre pour l'entraînement et la nutrition, une médaille est devenue pour elle un objectif naturel.

 

Riley Pickrell (Canada)

Le Canadien Riley Pickrell participera aux épreuves d'endurance et tentera de transposer au niveau mondial la forme qu'il a affichée sur la scène nationale. En avril, Pickrell a remporté le keirin, la course aux points, la course à l'élimination et la poursuite par équipes des Championnats du Canada Juniors, tout en prenant la 2e place dans le kilomètre. De quoi joliment compléter sa collection débutée avec cinq titres nationaux en 2018, une année au cours de laquelle il a également remporté trois étapes du Tour de l'Abitibi. Sa préparation pour les Mondiaux Piste UCI 2019 est passée par un stage d'entraînement sous le soleil de la Californie et différentes courses en ligne, de critériums et de compétitions sur piste. Il a également fait ses débuts sous les couleurs de l'équipe Trek Red Truck Racing, basée à Vancouver.