Championnats du Monde Piste UCI présentés par Tissot : retour à Pruszków

févr. 22, 2019, 08:57

Fin février, après une décennie, les Championnats du Monde Piste UCI se rendront à nouveau dans la ville de Pruszków (Pologne) pour le point culminant de la saison de cyclisme sur piste. Achevée en 2008, l’Arena de Pruszków a organisé les Championnats du Monde Piste UCI 2009 et les Championnats d’Europe 2010.

La première édition des Championnats du Monde Piste UCI présentés par Tissot a eu lieu en 1893, ce qui fait de ces Mondiaux les plus anciens du cyclisme. Dans les années 1800, l’International Cycling Association, prédécesseur de l’UCI, régissait le cyclisme, avant la création de l’UCI en 1900. Cette compétition de 2019, organisée du 27 février au 3 mars, marque la 116e édition des Mondiaux Piste UCI.

Plus de 450 athlètes venant de 49 pays (260 hommes et 192 femmes) seront présents à Pruszków, soit une augmentation de neuf pays par rapport à l’année dernière. Pour la troisième année, des titres seront décernés dans 20 épreuves ; l’ajout de la Madison féminine en 2017 a conduit à une parité entre les programmes masculin et féminin. Cette année, les Mondiaux compteront également en vue du classement de qualification olympique. Les pays tenteront donc de décrocher des places pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020.

Les épreuves disputées à l’Arena de Pruszków peuvent être divisées entre sprint et endurance, ces deux catégories comprenant des épreuves individuelles et par équipes.

Sprint

Les épreuves de sprint sont la vitesse individuelle, le keirin, le 500 m/kilomètre contre-la-montre (femmes/hommes) et la vitesse par équipes. Malheureusement, la Championne du Monde UCI en titre de vitesse individuelle et par équipes, Kristina Vogel, ne pourra pas défendre son titre : l’athlète est devenue paraplégique après une chute à l’entraînement avant le début de la saison de Coupe du Monde UCI. La vitesse féminine devrait se jouer entre la Hong-Kongaise Lee Wai Sze, gagnante de quatre manches de la Coupe du Monde Piste Tissot UCI, et l’Australienne Stephanie Morton, gagnante des deux autres manches. Ces deux athlètes font également partie des favorites pour le titre en keirin, tout comme l’est la Néerlandaise Laurine van Riessen. Comme la Russie et la Chine ont été les seuls pays à remporter deux épreuves de vitesse par équipes lors de cette saison de Coupe du Monde, cette compétition reste très ouverte.

Matthew Glaetzer (Australie), Champion du Monde en titre de vitesse individuelle, est le grand favori de cette épreuve, lui qui s’est notamment imposé sur trois manches de Coupe du Monde. De leur côté, les Pays-Bas ont remporté les quatre épreuves de vitesse par équipes auxquelles ils ont participé. En keirin, il faudra surveiller Matthijs Buchli (Pays-Bas) et Hugo Barrette (Canada), qui étaient ex æquo à la première place du classement de la Coupe du Monde UCI.

Endurance

Les épreuves d’endurance sont l’Omnium, la poursuite individuelle, la course Scratch, la course aux points et deux épreuves par équipes : la poursuite par équipes et la Madison. Le format de l’Omnium a grandement changé il y a deux ans : les épreuves individuelles chronométrées ne sont plus au programme, et les coureurs disputent désormais quatre épreuves en départ groupé sur une seule journée.

La Championne du Monde en titre, Kirsten Wild (Pays-Bas), a remporté les trois manches de Coupe du Monde d’Omnium auxquelles elle a participé cette saison, mais les coureuses britanniques Katie Archibald et la Championne olympique en titre Laura Kenny ont également chacune remporté la seule manche de Coupe du Monde à laquelle elles ont participé. La poursuite par équipes est indécise : Championnes du Monde UCI en titre, les Américaines devront faire sans leur coureuse star Chloe Dygart. Détentrice du record du monde, la Grande-Bretagne a remporté trois manches de Coupe du Monde en poursuite par équipes, tandis que l’Australie, la Nouvelle-Zélande et l’Italie ont toutes décroché des victoires à différentes manches. Wild est également Championne UCI en titre de la course aux points et de la course Scratch, tandis que la Grande-Bretagne, Championne du Monde UCI en titre de la Madison, se présentera à Pruszków après sa victoire au général de la Coupe du Monde UCI dans cette épreuve. 

Quant aux épreuves d’endurance chez les hommes, l’Omnium a été remporté par six athlètes différents en six manches de Coupe du Monde ; le Champion du Monde UCI en titre Szymon Sajnok portera les espoirs de tout le peuple polonais. En poursuite par équipes, le Danemark a décroché deux victoires en Coupe du Monde, mais ne prenez pas l’Australie à la légère : elle a établi un nouveau record du monde l’année dernière. Le Danemark a également remporté la Coupe du Monde de la Madison, s’imposant sur les quatre manches auxquelles il a participé, tandis que la Nouvelle-Zélande a remporté les deux dernières manches de Coupes du Monde.