Cinq titres décernés aux Mondiaux Piste

mars 2, 2019, 08:45

Vendredi, pour la troisième journée des Championnats du Monde Piste UCI présentés par Tissot, quatre pays se sont partagé les cinq titres en jeu ; deux pour les Pays-Bas ­- portant leur total à quatre sur ces Mondiaux - et un premier pour la France, l’Italie et Hong Kong.

La Néerlandaise Kirsten Wild a conservé son titre sur l’omnium, non sans une lutte serrée sur les quatre épreuves disputées. Letizia Paternoster (Italie) a remporté la course scratch, première épreuve, avant de perdre la tête du classement au profit de la Japonaise Yumi Kajihara sur la course tempo. L’Italienne a repris les commandes sur la course à l’élimination, deux points devant Wild avant de disputer la course aux points, dernière épreuve. À mi-course, alors que les deux athlètes étaient toujours premières ex aequo du classement, Wild a pris deux points d’avance et elle a conservé cet écart pour le titre. L’Américaine Jennifer Valente a remporté le bronze.

« Ça a été dur, très dur, contre d’excellentes coureuses, a confié Kirsten Wild. La victoire en est d’autant plus belle, et je suis très heureuse. »

Sur l’épreuve féminine de vitesse, la Hongkongaise Lee Wai Sze est devenue la première coureuse de son pays à remporter un titre mondial sur piste. Gagnante de quatre manches de Coupe du Monde cette saison, elle s’est présentée aux Mondiaux avec le statut de favorite. En finale, elle était opposée à l’Australienne Stephanie Morton, seule autre gagnante en Coupe du Monde de la saison, et la Hongkongaise a prouvé qu’elle était plus rapide, remportant le titre en deux manches. La Française Mathilde Gros a remporté le bronze.

 

« J’étais très nerveuse, a admis Lee Wai Sze. J’ai plus confiance sur le keirin normalement. Donc je suis très contente de cette victoire. »

Chez les hommes, la bataille a fait rage pour le titre de la course aux points : quatre coureurs ont pris trois tours au peloton, et neuf en ont pris deux. C’est finalement le Néerlandais Jan Willem van Schip qui s’est imposé, après avoir remporté six sprints intermédiaires, avec 104 points. Bien placé à l’approche des 30 derniers tours, l’Espagnol Sebastian Mora Vedri a ensuite baissé en régime pour finir à 76 points. L’Irlandais Mark Downey et le Polonais Wojciech Pszczolarski totalisaient tous deux 67 points, mais grâce à une meilleure place dans le sprint final, c’est Mark Downey qui a remporté le bronze.

Les deux derniers titres ont été décernés sur des courses individuelles contre-la-montre : le Français Quentin Lafargue a remporté le kilomètre contre-la-montre avec un chrono de 1’00’’029, 0,359 seconde devant l’ancien Champion du Monde Theo Bos (Pays-Bas). En poursuite individuelle, le Champion en titre Filippo Ganna (Italie) est passé à deux dixièmes de seconde d’un record du monde lors des qualifications, avant de conserver son titre contre Domenic Weinstein (Allemagne) en finale.

« J’ai battu mon meilleur chrono en passant sous la minute en qualifications, donc je suis très heureux, a déclaré Lafargue. Après ça, la finale a été dure, et je suis très content de remporter mon premier titre. »

 

VOIR PLUS DE PHOTOS