L’Australie et les Pays-Bas en tête du classement à Pruszkow

mars 3, 2019, 08:44

Samedi, lors de la quatrième journée des Championnats du Monde Piste UCI présentés par Tissot à Pruszkow (Pologne), quatre pays différents ont remporté un titre mondial. L’Australie et les Pays-Bas ont ajouté un cinquième titre à leur palmarès, tandis que la Nouvelle-Zélande et la Russie ont décroché leur tout premier de ces Mondiaux. Après 16 épreuves en quatre jours, huit nations ont pris au moins une médaille d’or, et 16 pays ont été représentés sur le podium.

Daria Shmeleva, médaillée d’argent l’année dernière sur le 500 m contre-la-montre, a cette année décroché l’or et le premier titre pour la Russie. L’Ukrainienne Olena Starikova et l’Australienne Kaarle McCulloch ont complété le podium.

La Championne d’omnium Kirsten Wild et Amy Pieters ont remporté le cinquième titre mondial des Pays-Bas sur la madison féminine. La course a été indécise jusqu’au dernier moment, l’équipe néerlandaise ne s’imposant devant la formation australienne (Georgia Baker et Amy Cure) que par deux points. Le Danemark (Amalie Dideriksen/Julie Leth) a pris le bronze.

« C’était assez incroyable, a confié Wild.  Beaucoup de coureuses ont chuté, mais on ne les a pas vues parce qu’on est restées devant. Il faut de tout pour la madison – être rapide, savoir rouler au sein d’un peloton. C’est une épreuve rapide et par équipes, donc il faut gagner ensemble. »

En poursuite individuelle féminine, l’Australienne Ashlee Ankudinoff a battu la Championne en titre Lisa Brennauer (Allemagne) avec autorité, de près de 3,5 secondes. C’est le second titre pour Ankudinoff, qui faisait partie de la formation australienne médaillée d’or sur la poursuite par équipes il y a deux jours. L’Allemande Lisa Klein a pris le bronze.

« Ça fait quelques années maintenant que je voulais ce titre, a admis Ankudinoff. J’ai terminé deuxième plusieurs fois, mais une victoire ici en Pologne après celle sur la vitesse par équipes, c’est tout simplement incroyable. J’ai parfaitement géré ma course, et je suis heureuse de prendre ce maillot-arc-en-ciel. »

Sur la dernière épreuve de la journée, le Néo-Zélandais Campbell Stewart est revenu de loin pour s’imposer sur l’omnium : deuxième derrière le Britannique Ethan Hayter alors qu’il restait moins de la moitié de la course aux points, dernière épreuve, Stewart a pris un tour au peloton et la tête du classement. Le Français Benjamin Thomas, Champion du Monde d’omnium 2017, a lui aussi doublé Hayter pour s’adjuger la médaille d’argent.

« C’est génial, je n’arrive pas à y croire, se réjouissait Stewart. J’ai essayé de toujours rester devant, et ça a marché. Puis j’ai eu l’occasion d’attaquer et c’est passé. »

 

VOIR PLUS DE PHOTOS