Premiers titres des Mondiaux Piste 2019 pour la Grande-Bretagne, l’Australie et les Pays-Bas

févr. 28, 2019, 08:43

Mercredi, à Pruszkow (Pologne), trois titres étaient en jeu pour cette première journée de compétition aux Championnats du Monde Piste UCI 2019 présentés par Tissot. La Grande-Bretagne, l’Australie et les Pays-Bas ont décroché les maillots arc-en-ciel, mais sept pays au total ont remporté des médailles, ce qui montre l’étendue des talents présents en Pologne.

« C’est incroyable, on attendait beaucoup de ce soir, mais ça dépasse tout ce qu’on imaginait. » Stephanie Morton

Le premier titre de ces Mondiaux a été décerné sur la course scratch 10 km ; la Britannique Elinor Barker a battu la Championne en titre Kirsten Wild (Pays-Bas) et Jolien D’Hoore (Belgique). Alors qu’il restait un peu moins d’un kilomètre avant la ligne d’arrivée, une chute au milieu du groupe a fait tomber près de la moitié des coureuses. Barker, Wild et D’Hoore y ont toutes échappé ; la Britannique a ensuite battu la Néerlandaise sur la ligne avec moins d’un vélo d’avance.

Les deux autres titres en jeu étaient sur la vitesse par équipes masculine et féminine. Chez les femmes, l’Australie n’avait pas participé l’année dernière, et les Championnes en titre allemandes ont dû composer sans Kristina Vogel, retraitée après une blessure. Le duo australien composé de Kaarle McCulloch et Stephanie Morton a dominé les débats : les coureuses ont battu par deux fois le record national et se sont imposées en finale contre les médaillées de bronze l’année dernière, les Russes Daria Shmeleva et Anastasia Voynova. L’Allemagne a décroché le bronze.

« Je ne sais pas quoi dire, et ça m’arrive très rarement, a déclaré Morton. C’est incroyable, on attendait beaucoup de ce soir, mais ça dépasse tout ce qu’on imaginait. »


Les Champions en titre néerlandais ont dominé la vitesse par équipes masculine durant la saison de Coupe du Monde, et ils n’ont pas déçu en Pologne : ils ont remporté le titre avec un chrono impressionnant de 41’’923 secondes, à moins d’un dixième de seconde du record du monde. L’équipe néerlandaise composée de Jeffrey Hoogland, Harrie Lavreysen et Roy van den Berg a disputé la finale, alors que Matthjis Buchli avait remplacé Hoogland dans la manche précédente. La France a décroché l’argent, la Russie le bronze. 

 

VOIR PLUS DE PHOTOS