EF EDUCATION FIRST

UCI WorldTeam - EF1 - UNITED STATES OF AMERICA

Riders

Neo

Trainee

Management

Biography

(Version française suit)

Since 2019, longstanding UCI WorldTour Team EF Education First are never short of ambitious projects, and one of their most intriguing new faces in 2019 set to be US star Tejay Van Garderen.
Twice fifth in the Tour de France, in 2012 and again in 2014, but with his career at something of a standstill in more recent years, Van Garderen will play a double role of leading the squad and acting as a support rider. As team manager Jonathan Vaughters put it, “Tejay exhibited incredible potential in his younger years. We’ve shown a long and successful history of taking underrated riders later in their careers and pulling out the best of them and hopefully we’re able to do that with Tejay, too, using a fun, grounded approach toward racing.”
Van Garderen, now 30, will focus on week-long stage races and the Grand Tours, sharing responsibility with the US team’s previously established leaders, Rigoberto Urán and Michael Woods. Urán enjoyed a consistent 2018 season, placing well in his home race, Colombia Oro y Paz, taking seventh in the Vuelta Ciclista a España and a top five in Il Lombardia. But his bad crash on the Roubaix stage of the 2018 Tour de France put paid to hopes of repeating his podium finish in the same race in 2017, his main 2018 target.
Michael Woods has enjoyed a stellar season, claiming Canada’s first ever podium finish in Liège-Bastogne-Liège, a summit stage win in the Vuelta Ciclista a España and a bronze medal in the UCI Road World Championships road race. Although yet to decide on his full 2019 programme, Woods is determined to impact in the Ardennes Classics, after which he will likely take part in either the Giro d’Italia or the Tour de France.
Although breakaway specialist Pierre Rolland has moved on, team EF Education First have cards to play for bunch sprints, courtesy of Italy’s Sacha Modolo and Great Britain’s Dan McLay. Then in the Spring Classics, they will look to Taylor Phinney, Sebastian Langeveld and Sep Vanmarcke, the latter a top-three finisher in Dwars Door Vlaanderen – A travers la Flandre and in the Omloop Het Nieuwsblad Elite last year. The American squad may have had a low-key season in 2018, with just six wins, but the underlying consistency from previous years was never lost, so there is every chance they will bounce back - and perhaps even higher - in 2019.

***

Présente dans l’UCI WorldTour depuis 2009, EF Education First n’est jamais à court de projets ambitieux, et l’une des arrivées les plus marquantes en son sein en 2019 est celle de la star américaine Tejay Van Garderen.
Deux fois cinquième du Tour de France – en 2012 et 2014 –, l’Américain, dont la carrière stagne un peu ces dernières années, jouera un double rôle : leader d’équipe et coureur de soutien. Jonathan Vaughters, Manager de l’équipe, s’est exprimé sur cette arrivée : « Tejay a montré un potentiel incroyable durant ses premières années. Nous avons souvent réussi à prendre des coureurs sous-estimés vers la fin de leur carrière et tirer le meilleur d’eux. Nous espérons pouvoir faire de même avec Tejay en utilisant une approche ludique et basée sur la course. »
Van Garderen (30 ans) se concentrera sur les courses par étapes d’une semaine et sur les Grands Tours, partageant la responsabilité avec Rigoberto Urán et Michael Woods, leaders précédemment établis de l’équipe américaine. Urán a connu une saison 2018 aux résultats réguliers, avec une bonne place sur sa course à domicile, la Colombia Oro y Paz, une septième place sur la Vuelta Ciclista a España et un top 5 sur Il Lombardia. Malheureusement, une mauvaise chute lors de l’étape de Roubaix sur le Tour de France 2018 a mis fin à tout espoir de réitérer son podium de 2017, alors que c’était son objectif majeur de la saison.
La saison de Michael Woods a été excellente : premier Canadien à décrocher un podium sur Liège-Bastogne-Liège, une victoire avec arrivée au sommet sur la Vuelta Ciclista a España et une médaille de bronze sur la course en ligne des Championnats du Monde Route UCI. S’il n’a pas encore décidé de la totalité de son programme pour 2019, le Canadien est déterminé à peser sur les Classiques ardennaises ; il devrait ensuite se rendre soit sur le Giro d’Italia, soit sur le Tour de France.
Malgré le départ de Pierre Rolland, spécialiste des échappées, EF Education First dispose encore d’atouts dans les sprints massifs grâce à l’Italien Sacha Modolo et au Britannique Dan McLay. Puis, pendant les Classiques de printemps, la formation se tournera vers Taylor Phinney, Sebastian Langeveld et Sep Vanmarcke ; ce dernier a d’ailleurs terminé sur le podium de la Dwars door Vlaanderen - A travers la Flandre et de l’Omloop Het Nieuwsblad Elite l’année dernière. Si l’équipe américaine a été plutôt discrète en 2018 (seulement six victoires), elle n’a jamais perdu sa stabilité des années précédentes et il y a donc toutes les chances qu’elle reparte de plus belle en 2019.

Contact

EF EDUCATION FIRST

Two Education Circle

02141 Cambridge

UNITED STATES OF AMERICA

[email protected] | http://www.efprocycling.com

Legend

Suspended
Provisionally suspended
Reprimand