TEAM INEOS

UCI WorldTeam - INS - GREAT BRITAIN

Riders

Neo

Management

Biography

(Version française suit)

After its massively successful 2018 campaign, with two Grand Tour wins, Team Sky (now Team Ineos) is the dominant force in three-week stage racing. And it means the Tour de France, won by the British squad six times in the last seven years, remains their number one target.
Come July, Chris Froome, four-time Tour de France winner, will be on the hunt for a fifth, record-equaling victory. But his team-mate and 2018 winner Geraint Thomas will surely be just as keen to take a second successive win in the Tour de France after the Welshman’s impressive and long-sought first triumph last July in cycling’s best-known stage race.
The stage-racing strength in Team Ineos is so deep, that even with Thomas and Froome looking towards France, they still have at least one candidate for the Giro d’Italia general classification (GC): in the shape of young Colombian Egan Bernal. Like Thomas and Froome before him, Bernal has already become a key factor in week-long stage races, with victories in the Amgen Tour of California and his stage win in the Tour de Romandie in 2018. Yet more options for Team Ineos in stage racing are Michal Kwiatkowski, Poland’s first ever winner of the Tirreno-Adriatico and also victorious in his home race, the Tour de Pologne last year, and Italian Gianni Moscon, winner of the last UCI WorldTour race of the 2018 season, the Gree-Tour of Guangxi, in China. Both Moscon and Kwiatkowski have massive potential in the Classics as well, with Kwiatkowski a former winner of both Milano-Sanremo and the 2014 UCI Road World Championships.
Ineos have lost one key support rider, Colombian Sergio Henao, to UAE Team Emirates. But the presence of racers of the calibre of Wout Poels, Jonathan Castroviejo, Tao Goeghegan and David De La Cruz — all of them capable as leaders in their own right - shows the British team have retained considerable firepower in the international peloton. And the arrival of Ivan Sosa, rated one of Colombia’s top pros and the winner of the Vuelta a Burgos last year, shows that there is formidable talent amongst their latest signings as well.

***

Avec son excellente campagne 2018 couronnée de deux victoires sur les Grands Tours, Team Sky (aujour'hui Team Ineos) est devenu la force dominante dans les courses par étapes de trois semaines. Et cela veut dire que le Tour de France, déjà remporté par l’équipe britannique six fois sur les sept dernières éditions, reste l’objectif principal de l’équipe.
En juillet, Chris Froome, quadruple vainqueur du Tour de France, tentera d’aller décrocher une cinquième victoire, et ainsi égaler le record. Mais son coéquipier Geraint Thomas, après son premier triomphe tant attendu en juillet dernier sur la course par étapes la plus connue du monde, aura lui aussi à cœur de s’imposer sur la Grande Boucle une deuxième année consécutive.
La puissance du Team Ineos sur les courses par étapes est telle que, même avec Thomas et Froome rivés sur le Tour de France, la formation britannique dispose d’au moins un autre candidat pour le général du Giro d’Italia : le jeune Colombien Egan Bernal. Comme Thomas et Froome avant lui, Bernal est lui aussi devenu un acteur essentiel dans les courses par étapes d’une semaine, en témoignent ses victoires sur l’Amgen Tour of California et sa victoire d’étape sur le Tour de Romandie en 2018. Mais les options du Team Ineos sur les courses par étapes ne s’arrêtent pas là : seront également présents Michal Kwiatkowski, premier Polonais à remporter Tirreno-Adriatico et sa course nationale, le Tour de Pologne, au niveau UCI WorldTour l’année dernière ; et l’Italien Gianni Moscon, victorieux sur le Gree-Tour of Guangxi en Chine, dernière course UCI WorldTour de la saison 2018. Moscon et Kwiatkowski devraient également peser sur les Classiques, le Polonais ayant remporté Milano-Sanremo et les Championnats du Monde Route UCI 2014.
Team Ineos a perdu l’un de ses principaux équipiers, le Colombien Sergio Henao, parti chez UAE Team Emirates. Mais la présence de coureurs du calibre de Wout Poels, Jonathan Castroviejo, Tao Goeghegan et David De La Cruz dans l’effectif de la Team Ineos– qui peuvent chacun assumer le rôle de leader – prouve que l’équipe britannique a conservé une puissance de feu considérable dans le peloton international. Et l’arrivée d’Ivan Sosa, vainqueur de la Vuelta a Burgos la saison passée et reconnu comme l’un des meilleurs professionnels colombiens, montre qu’il y a énormément de talent parmi leurs dernières recrues.

Contact

TEAM INEOS

National Cycling Centre

Stuart Street

M11 4QD Manchester

GREAT BRITAIN

[email protected] | http://www.teamineos.com

Legend

Suspended
Provisionally suspended
Reprimand